Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Congrès mondial acadien 2024 : la SNA annonce les candidatures des régions intéressées
COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Moncton (N.-B.), jeudi 31 mai 2018 - La Société Nationale de l’Acadie (SNA) est heureuse de dévoiler l'identité de deux régions qui ont soumis des lettres d’intérêt afin d’accueillir le CMA 2024. Il s’agit de la région de la Baie-des-Chaleurs, qui s’étend au Nouveau-Brunswick et au Québec, ainsi que de la région du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse.La SNA a ouvert la période de mise en candidature pour la région hôtesse du Congrès Mondial Acadien 2024 le 6 mars 2018. Lors de la conférence de presse tenue pour l’occasion, les différents échéanciers ont été dévoilés. Les régions intéressées avaient jusqu’au 10 mai pour manifester leur intérêt auprès de la SNA.Les régions ayant formulé leur intérêt ont maintenant jusqu’au 31 octobre 2018 pour déposer leur dossier de candidature complet. Un comité sera ensuite mis sur pied afin d’évaluer les candidatures. Le processus de sélection s’effectuera au cours des mois suivants et l’annonce officielle de la région hôtesse du CMA 2024 aura lieu au printemps 2019.Louise Imbeault, présidente de la SNA, s’exprime au sujet de cette annonce: « C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons accueilli les manifestations d’intérêt de la région de la Baie-des-Chaleurs ainsi que de la région du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse. Ces régions, bien que différentes l’une de l’autre, sont toutes deux culturellement riches et représentent particulièrement bien l’Acadie. Elles doivent maintenant compléter des dossiers de candidature qui permettront au comité de sélection de les départager et de sélectionner celle ayant le maximum de chance d’accueillir et de réussir le CMA 2024. »Il est aussi prévu dans le cahier de charge adopté en septembre 2017, dans l’éventualité où aucune région ne déposerait de dossier de candidature complet, que le conseil d’administration de la SNA aura l’obligation de désigner une région hôte ou de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la tenue de l'événement.La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique, ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés en Atlantique, au Québec, en France et aux États-Unis. Son mandat est de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale.Pour renseignements ou entrevues:Émilie Caissie, Responsable des communicationsemilie.caissie@snacadie.org OU 506 888-1695

Galerie de photos



COMMUNIQUÉ DE PRESSE- La SNA s'inquiète du recul du français en Atlantique

COMMUNIQUÉ DE PRESSE- 

LA SNA S’INQUIÈTE DU RECUL DU FRANÇAIS EN ATLANTIQUE

Moncton, le 2 août 2017- En réponse à la publication des résultats de Statistique Canada du Recensement de 2016 sur les questions linguistiques, la Société nationale de l’Acadie (SNA) s’inquiète du recul observé de la langue française dans les provinces atlantiques, à l’exception de Terre-Neuve-et-Labrador où nous pouvons constater une légère hausse.

La SNA croit qu’il est primordial d’investir dans les communautés acadiennes afin d’assurer la pérennité de la langue française dans un contexte de minorité linguistique. Dans une optique de baisse démographique, il est d’autant plus important de miser sur des politiques visant à rendre plus accessible l’éducation et les services de garde en français et d’adopter une approche concertée en immigration afin d’assurer une nette augmentation des immigrants francophones dans la région. Les résultats publiés aujourd’hui démontrent que la proportion des francophones est restée relativement stable ou même légèrement à la hausse pour le reste du Canada, sauf pour les provinces Atlantique. Malgré que la SNA se réjouit de la croissance du fait français à Terre-Neuve-et-Labrador, elle déplore la diminution en nombre et en proportion de la population francophone dans l’ensemble des provinces maritimes.

Citation du président par intérim de la SNA, Xavier Lord-Giroux :
«Si l’Acadie des maritimes ressort du lot pancanadien de par le lent et perpétuel déclin de sa population francophone, c’est encore un signe que le gouvernement fédéral doit adopter une approche asymétrique pour assurer l’épanouissement des minorités dans leur diversité culturelle et socioéconomique. Les données du recensement démontrent amplement que l’Acadie, sur une base démolinguistique, requiert un traitement proactif et particularisé. Nous espérons que le nouveau plan d’action sur les langues officielles prendra en compte les besoins spécifiques des communautés acadiennes du Canada atlantique.»

À propos de la SNA : La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une organisation à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. Elle compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale.

Pour renseignements :
Émilie Caissie
Communications et évènements
emilie.caissie@snacadie.org


SNA logo final
Grand Pre carre accueil02
pub omia
celebrations2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE- La SNA s'inquiète du recul du français en Atlantique

COMMUNIQUÉ DE PRESSE- 

LA SNA S’INQUIÈTE DU RECUL DU FRANÇAIS EN ATLANTIQUE

Moncton, le 2 août 2017- En réponse à la publication des résultats de Statistique Canada du Recensement de 2016 sur les questions linguistiques, la Société nationale de l’Acadie (SNA) s’inquiète du recul observé de la langue française dans les provinces atlantiques, à l’exception de Terre-Neuve-et-Labrador où nous pouvons constater une légère hausse.

La SNA croit qu’il est primordial d’investir dans les communautés acadiennes afin d’assurer la pérennité de la langue française dans un contexte de minorité linguistique. Dans une optique de baisse démographique, il est d’autant plus important de miser sur des politiques visant à rendre plus accessible l’éducation et les services de garde en français et d’adopter une approche concertée en immigration afin d’assurer une nette augmentation des immigrants francophones dans la région. Les résultats publiés aujourd’hui démontrent que la proportion des francophones est restée relativement stable ou même légèrement à la hausse pour le reste du Canada, sauf pour les provinces Atlantique. Malgré que la SNA se réjouit de la croissance du fait français à Terre-Neuve-et-Labrador, elle déplore la diminution en nombre et en proportion de la population francophone dans l’ensemble des provinces maritimes.

Citation du président par intérim de la SNA, Xavier Lord-Giroux :
«Si l’Acadie des maritimes ressort du lot pancanadien de par le lent et perpétuel déclin de sa population francophone, c’est encore un signe que le gouvernement fédéral doit adopter une approche asymétrique pour assurer l’épanouissement des minorités dans leur diversité culturelle et socioéconomique. Les données du recensement démontrent amplement que l’Acadie, sur une base démolinguistique, requiert un traitement proactif et particularisé. Nous espérons que le nouveau plan d’action sur les langues officielles prendra en compte les besoins spécifiques des communautés acadiennes du Canada atlantique.»

À propos de la SNA : La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une organisation à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. Elle compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale.

Pour renseignements :
Émilie Caissie
Communications et évènements
emilie.caissie@snacadie.org


SNA logo final