Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Communiqué de presse- Du sang neuf à la Société Nationale de l'Acadie
Charlottetown (IPE), le 24 septembre 2017 - Les membres de la Société Nationale de l'Acadie (SNA) ont élu l’ensemble du comité de direction lors de l’assemblée générale annuelle qui avait lieu aujourd’hui à Charlottetown.Louise Imbeault est élue à la tête de l’organisme porte-parole du peuple acadien. “C’est un grand honneur pour moi d’avoir été élue présidente par les membres de la Société Nationale de l’Acadie. La SNA peut et doit servir à raffermir les relations entre nous, à concerter nos efforts et à faire rayonner l’Acadie sur les scènes nationales et internationales. Elle reçoit ce mandat de ses membres qui doivent établir les priorités et choisir les champs d’actions. ” , explique la nouvelle présidente.Les membres ont également procédé à l’élection des postes suivants : Neil Boucher, originaire de la Nouvelle-Écosse, au poste de vice-président Karine Gallant, originaire de l'Île-du-Prince-Édouard au poste de secrétaire-trésorière Mathieu Manuel, originaire du Nouveau-Brunswick, au poste de conseiller jeunesse La SNA a aussi adopté le nouveau cahier de charge qui servira à la sélection de la région hôte du Congrès mondial acadien (CMA) 2024. Depuis 2015, un comité de la SNA s'affairait à revoir les bases des Congrès mondiaux acadiens afin de maintenir le dynamisme de l’événement. Parmi les grands changements : Le volet conférence devient les États généraux de l'Acadie pour permettre au peuple acadien une plus grande place de réflexion sur sa destinée ; Révision des balises de l’événement, limitant la durée de l’événement, le budget d'opération et de la taille du territoire couvert pour la région hôte, pour rendre la mise en candidature plus accessible; Une plus grande inclusion des jeunes ainsi que la recherche de l'équité des genres dans les structures de sélection et dans les COCMA  afin de refléter les valeurs de la SNA. L’assemblée générale annuelle du la SNA a débuté vendredi par une réception conjointe entre le Comité sénatorial sur les langues officielles, le CMA 2019 et la Société Nationale de l’Acadie.  Samedi matin avait lieu l’AGA du CMA 2019, suivi d’une série de tables rondes permettant des réflexions sur le futur de l’Acadie organisé par la SNA. Plusieurs dignitaires étaient présents pour l’occasion, dont le Premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard Wade MacLauchlan, les membres du Comité sénatorial sur les langues officielles ainsi que la Commissaire aux langues officielles par intérim Ghislaine Saikaley.À propos de la nouvelle présidence : Louise Imbeault est une femme très active, tant dans sa vie professionnelle que personnelle. Journaliste à Radio-Canada pendant plus de 30 ans, elle a pris la direction de Radio-Canada Acadie en 2007. Ayant à cœur le monde communautaire,  elle a siégé à de nombreux comités et conseils d’administration. Louise est désormais propriétaire de Bouton d’or Acadie, où elle est aussi éditrice. -30- À propos de la SNA : La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une organisation à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. Elle compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale. Pour renseignements :Émilie CaissieResponsable des communications 1-506-888-1695emilie.caissie@snacadie.org

Galerie de photos



Historique de la SNA

insigne.jpgLa fondation de la Société Nationale de l’Acadie remonte en 1881, lors de la première convention acadienne tenue à Memramcook, au Nouveau-Brunswick. Près de 5000 personnes de tous les coins de l’Acadie avaient participé à cette réunion. On créa alors l’organisme, la Société Nationale l’Assomption.

De 1881 à 1955, la Société Nationale l’Assomption a tenu onze grands congrès, à des intervalles variant de trois à dix ans. Les questions débattues touchaient, entre autres, à l’éducation, l’agriculture, la colonisation, la presse et les problèmes de l’émigration.

Lors du 12e congrès général des Acadiens tenu le 22 juin 1957, à Memramcook, la Société Nationale l’Assomption devint la Société Nationale des Acadiens. Pour la première fois de son histoire, l’organisme eut alors un secrétariat permanent et un Conseil Général qui se réunissaient annuellement. Son rôle était de voir à la défense et à la promotion de la vie française en Acadie. Elle desservait les Acadiens et Acadiennes des trois provinces maritimes. Son premier bureau permanent ouvrit ses portes le 1er août 1958, à Moncton. Le projet de loi d’incorporation de la SNA reçut l’assentiment de Fredericton, le 11 avril 1959.

Vers la fin des années 1960 et le début des années 1970, avec l’émergence des différentes associations acadiennes provinciales, la Société Nationale des Acadiens diversifia un peu ses actions et, en plus de travailler sur des dossiers interprovinciaux, commença à développer des liens sur la scène internationale, plus particulièrement avec la France. Elle devint alors une fédération formée des trois organismes provinciaux: la Société des Acadiens du Nouveau-Brunswick, la Fédération Acadienne de la Nouvelle-Écosse et la Société Saint-Thomas d’Aquin.

En 1986, les Francophones de Terre-Neuve-et-Labrador, par le biais de leur association provinciale, la Fédération des Francophones de Terre-Neuve-et-Labrador, devinrent membres de la Société Nationale des Acadiens. En 1988, c’est au tour des quatre associations jeunesse provinciales d’adhérer à la Société Nationale des Acadiens. En 1994, l’association française, les Amitiés Acadiennes, dont le siège social se trouve à Paris, devient membre associé de la SNA et en 1998, ce fut le tour de la corporation culturelle Arrimage, des Îles-de-la-Madeleine. La Corporation des Acadiens aux Îles remplace cette dernière au sein de l’organisme et deux nouveaux membres associés, soit Action cadienne et l’Association St-Pierre et Miquelon/Acadie, joignent les rangs de la SNA en 2001.

La Société Nationale des Acadiens devient la Société nationale de l’Acadie le 23 mai 1992, soit lors de sa première assemblée générale annuelle tenue dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

En juillet 2005, la SNA devient officiellement une organisation internationale non gouvernementale accréditée du statut consultatif auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie. Ce nouveau titre permettra dorénavant à la SNA de prendre sa juste place dans la Francophonie internationale.



Retrouvez la liste des présidents de la Société Nationale de l'Acadie en cliquant ici.



250e anniversaire
Grand Pre carre accueil02
pub vivre en acadie

Historique de la SNA

insigne.jpgLa fondation de la Société Nationale de l’Acadie remonte en 1881, lors de la première convention acadienne tenue à Memramcook, au Nouveau-Brunswick. Près de 5000 personnes de tous les coins de l’Acadie avaient participé à cette réunion. On créa alors l’organisme, la Société Nationale l’Assomption.

De 1881 à 1955, la Société Nationale l’Assomption a tenu onze grands congrès, à des intervalles variant de trois à dix ans. Les questions débattues touchaient, entre autres, à l’éducation, l’agriculture, la colonisation, la presse et les problèmes de l’émigration.

Lors du 12e congrès général des Acadiens tenu le 22 juin 1957, à Memramcook, la Société Nationale l’Assomption devint la Société Nationale des Acadiens. Pour la première fois de son histoire, l’organisme eut alors un secrétariat permanent et un Conseil Général qui se réunissaient annuellement. Son rôle était de voir à la défense et à la promotion de la vie française en Acadie. Elle desservait les Acadiens et Acadiennes des trois provinces maritimes. Son premier bureau permanent ouvrit ses portes le 1er août 1958, à Moncton. Le projet de loi d’incorporation de la SNA reçut l’assentiment de Fredericton, le 11 avril 1959.

Vers la fin des années 1960 et le début des années 1970, avec l’émergence des différentes associations acadiennes provinciales, la Société Nationale des Acadiens diversifia un peu ses actions et, en plus de travailler sur des dossiers interprovinciaux, commença à développer des liens sur la scène internationale, plus particulièrement avec la France. Elle devint alors une fédération formée des trois organismes provinciaux: la Société des Acadiens du Nouveau-Brunswick, la Fédération Acadienne de la Nouvelle-Écosse et la Société Saint-Thomas d’Aquin.

En 1986, les Francophones de Terre-Neuve-et-Labrador, par le biais de leur association provinciale, la Fédération des Francophones de Terre-Neuve-et-Labrador, devinrent membres de la Société Nationale des Acadiens. En 1988, c’est au tour des quatre associations jeunesse provinciales d’adhérer à la Société Nationale des Acadiens. En 1994, l’association française, les Amitiés Acadiennes, dont le siège social se trouve à Paris, devient membre associé de la SNA et en 1998, ce fut le tour de la corporation culturelle Arrimage, des Îles-de-la-Madeleine. La Corporation des Acadiens aux Îles remplace cette dernière au sein de l’organisme et deux nouveaux membres associés, soit Action cadienne et l’Association St-Pierre et Miquelon/Acadie, joignent les rangs de la SNA en 2001.

La Société Nationale des Acadiens devient la Société nationale de l’Acadie le 23 mai 1992, soit lors de sa première assemblée générale annuelle tenue dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

En juillet 2005, la SNA devient officiellement une organisation internationale non gouvernementale accréditée du statut consultatif auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie. Ce nouveau titre permettra dorénavant à la SNA de prendre sa juste place dans la Francophonie internationale.



Retrouvez la liste des présidents de la Société Nationale de l'Acadie en cliquant ici.