Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Nomination de la nouvelle cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques : La SNA est réjouie de la rapidité de la nomination
Nomination de la nouvelle cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques : La SNA est réjouie de la rapidité de la nomination                        Moncton, le 10 juillet 2018 - La Société Nationale de l’Acadie était très heureuse d’apprendre la nomination de Mme Julie Bissonnette comme nouvelle cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques.Mme Louise Imbeault, présidente de l’organisme, a dit : « Nous sommes très heureux que, tel que demandé par la Société Nationale de l’Acadie dans une lettre adressée au premier ministre Couillard en juin, le Conseil des ministres ait procédé rapidement à une nomination pour combler ce poste. La relation avec le Québec est très importante pour l’Acadie et cette nomination rapide témoigne de la réciprocité du sentiment. » Plusieurs dossiers sont en cours entre la SNA et le Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques afin dʼassurer la connaissance et la compréhension mutuelle des réalités du peuple acadien et de la nation québécoise. La Commission Acadie-Québec assure la continuité et l’épanouissement de cette relation. Cette commission entreprend de nombreuses démarches pour entretenir la relation privilégiée entre le Québec et l’Acadie ; une nouvelle entente a d’ailleurs été signée en février dernier, assurant ainsi une bonification financière et humaine de l’ancienne version de l’entente Acadie-Québec. Le Prix Acadie-Québec est l’un de nos projets communs.Mme Imbeault s’est dite heureuse également de voir une femme nommée pour la première fois à ce poste. Elle a aussi indiqué que le choix de Julie Bissonnette était judicieux puisque son parcours professionnel recoupe plusieurs champs d’intérêt pour l’Acadie. Mme Bissonnette était auparavant directrice générale de l’expertise climatique et économique et des relations extérieures du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Elle a aussi été Directrice des affaires internationales et des relations intergouvernementales et du Secrétariat à la diversité culturelle.À propos de la SNA: La Société Nationale de l'Acadie est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés au Québec, en France et en Louisiane. Son mandat est de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale. -30- Renseignements:Émilie Caissie, Responsable des communications,Tél. : 506 853-0404, Cell. : 506 888-1695, emilie.caissie@snacadie.org

Galerie de photos



Commémoration internationale du Grand Dérangement

Plaque rondeLe projet de commémoration internationale du Grand Dérangement a pour but de souligner, de façon tangible etpermanente, l'Odyssée du peuple acadien au Canada, sur le continent nord-américain ainsi qu'ailleurs dans le monde. Le projet s'inscrit dans les démarches de commémoration entourant le 250e anniversaire du Grand Dérangement des Acadiens qui ont eu lieu en 2005. 

Il englobe la période du Grand Dérangement, de 1755 jusqu'au début du 19e siècle, son déroulement catégorisé en quatre étapes: l'embarquement (en Acadie), le débarquement (aux États-Unis et en Europe), le transit/les migrations (en Acadie, en Europe, aux États Unis et aux Antilles) et la recolonisation de l'Acadie (au Canada Atlantique, en Louisiane, au Québec et en France). Ce projet, qui a vu le jour grâce au travail acharné de la Commission de l’Odyssée acadienne depuis 1999, vise à accomplir trois objectifs: la commémoration du Grand Dérangement, la sensibilisation à l'histoire et à la culture acadienne ainsi que la promotion de l'Acadie contemporaine. 

Pour réaliser ces objectifs, le projet de commémoration internationale du Grand Dérangement propose de concevoir et de dévoiler une série de monuments commémoratifs dès 2005 au Canada atlantique, au Québec, aux Etats-Unis, en France, en Angleterre et aux Antilles (voir document officiel ci-joint). L’année 2005 marquait le 250e anniversaire du début du Grand Dérangement. Les Acadiens ont depuis, considéré cet événement comme une composante importante de leur identité culturelle qui a façonné leurs mœurs et leurs traditions. Le peuple acadien souhaite commémorer le Grand Dérangement collectivement tout en partageant ce moment marquant de leur histoire avec toutes les communautés du Canada. Depuis 250 ans, les Acadiens contribuent au développement de nombreuses communautés du Canada. 

Il va sans dire que le Grand Dérangement fut un événement tragique qui a fait des Acadiens un peuple persévérant et vivant, qui apporte un dynamisme et une diversité à la société canadienne.  Le projet de commémoration internationale du Grand Dérangement permet au peuple acadien de s’affirmer et de se faire valoir comme modèle d’une collectivité qui a fait preuve de persévérance. Depuis l’année 2005, dix monuments ont été érigés dont quatre au Nouveau-Brunswick, un en Nouvelle-Écosse, un à l'Île-du-Prince-Édouard, un à Terre-Neuve-et-Labrador, un au Québec, un en Louisiane et un à Miquelon (France). Chaque monument comprend un texte général en français et en anglais qui porte sur le Grand Dérangement ainsi qu’un texte spécifique (français et anglais également) au site qui héberge un monument.


celebrations2016
pub fna
pub cria

Commémoration internationale du Grand Dérangement

Plaque rondeLe projet de commémoration internationale du Grand Dérangement a pour but de souligner, de façon tangible etpermanente, l'Odyssée du peuple acadien au Canada, sur le continent nord-américain ainsi qu'ailleurs dans le monde. Le projet s'inscrit dans les démarches de commémoration entourant le 250e anniversaire du Grand Dérangement des Acadiens qui ont eu lieu en 2005. 

Il englobe la période du Grand Dérangement, de 1755 jusqu'au début du 19e siècle, son déroulement catégorisé en quatre étapes: l'embarquement (en Acadie), le débarquement (aux États-Unis et en Europe), le transit/les migrations (en Acadie, en Europe, aux États Unis et aux Antilles) et la recolonisation de l'Acadie (au Canada Atlantique, en Louisiane, au Québec et en France). Ce projet, qui a vu le jour grâce au travail acharné de la Commission de l’Odyssée acadienne depuis 1999, vise à accomplir trois objectifs: la commémoration du Grand Dérangement, la sensibilisation à l'histoire et à la culture acadienne ainsi que la promotion de l'Acadie contemporaine. 

Pour réaliser ces objectifs, le projet de commémoration internationale du Grand Dérangement propose de concevoir et de dévoiler une série de monuments commémoratifs dès 2005 au Canada atlantique, au Québec, aux Etats-Unis, en France, en Angleterre et aux Antilles (voir document officiel ci-joint). L’année 2005 marquait le 250e anniversaire du début du Grand Dérangement. Les Acadiens ont depuis, considéré cet événement comme une composante importante de leur identité culturelle qui a façonné leurs mœurs et leurs traditions. Le peuple acadien souhaite commémorer le Grand Dérangement collectivement tout en partageant ce moment marquant de leur histoire avec toutes les communautés du Canada. Depuis 250 ans, les Acadiens contribuent au développement de nombreuses communautés du Canada. 

Il va sans dire que le Grand Dérangement fut un événement tragique qui a fait des Acadiens un peuple persévérant et vivant, qui apporte un dynamisme et une diversité à la société canadienne.  Le projet de commémoration internationale du Grand Dérangement permet au peuple acadien de s’affirmer et de se faire valoir comme modèle d’une collectivité qui a fait preuve de persévérance. Depuis l’année 2005, dix monuments ont été érigés dont quatre au Nouveau-Brunswick, un en Nouvelle-Écosse, un à l'Île-du-Prince-Édouard, un à Terre-Neuve-et-Labrador, un au Québec, un en Louisiane et un à Miquelon (France). Chaque monument comprend un texte général en français et en anglais qui porte sur le Grand Dérangement ainsi qu’un texte spécifique (français et anglais également) au site qui héberge un monument.