Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Offre d'emploi - Responsable des opérations et relations stratégiques
Contrat d’un an (remplacement de congé de maternité)La Société Nationale de l’Acadie est à la recherche de la personne idéale pour un contrat d’un an au poste de Responsable des opérations et des relations stratégiques .La personne choisie travaillera de près avec la direction générale pour voir au bon fonctionnement des opérations de l’organisme ainsi que du développement et l’entretiens des relations stratégiques.Si vous...• êtes en quête d’un milieu de travail stimulant et créatif et que vous nourrissez une passion pour l’épanouissement du peuple acadien;• avez envie de partager votre passion pour l’innovation, la créativité et l’exploration avec une équipe enthousiaste et motivée, décidée d’aller au bout de ses idées et de réaliser son plein potentiel ;• avez envie de faire partie d’une petite équipe tissée serrée qui croit en la cause et au potentiel de l’Acadie;• avez envie de bénéficier d’un milieu de travail flexible et motivant;Nous sommes l’employeur que vous cherchez !Le travail qui vous attends :● Gestion des ressources humaines et financières;● Coordination des structures démocratiques de la SNA;● Liaison avec les membres de la SNA;● Coordination des relations stratégiques de la SNA. Principales responsabilités :● Appuyer la direction générale dans la recherche, la sollicitation et le démarchage pour le financement de l’organisme;● Appuyer la direction générale dans l’embauche, l’évaluation du rendement, l’encadrement du personnel selon les politiques en place;● En collaboration avec la direction générale et la responsable de la logistique, préparer et organiser les réunions du Conseil d’administration, l’Assemblée générale annuelle et toute autre réunion de comité ou de groupe de travail;● Assurer une communication régulière avec les groupes membres;● Assurer un partage fluide des documents et des informations entre les groupes membres;● Identifier et coordonner la livraison de formations communes entre les groupes;● Identifier les besoins de services partagés entre les membres et coordonne la livraison;● Collaborer à l’identification des stratégies politiques appropriées aux dossiers courants;● Assurer une bonne gestion des ententes de collaboration et des relations avec les partenaires de diverses instances gouvernementales;● Appuie et conseille la direction générale dans la négociation des ententes de collaborations de l’organisme.Exigences :● Maîtrise du français écrit et orale;● Minimum de 5 ans d’expériences de travail pertinente avec le poste;● Un diplôme ou une formation d’études postsecondaires dans un domaine connexe.Aptitudes recherchées :● Personne dynamique, innovatrice, faisant preuve de tact, de bon jugement et de diplomatie;● Personne débrouillarde, autonome et polyvalente;● Excellentes aptitudes à la résolution de problèmes;● Personne ayant une approche ciblée sur les membres;● Bonne gestion du temps et souci du détail;● Personne motivée et entrepreneuriale ayant envie de contribuer à un travail d’équipe;● Excellentes relations interpersonnelles et compétences de communication;● Expérience en gestion des ressources humaines est un atout.Ce poste comporte des avantages sociaux intéressants et une rémunération compétitive.Date d’entrée en fonction : le 12 février 2018Durée des fonctions : 55 semainesLieu de travail : Moncton (N.-B.)Si ce défi vous intéresse, faites-nous parvenir votre curriculum vitae accompagné d’une lettre de motivation faisant moins d’une page par courriel à veronique.mallet@snacadie.org, au plus tard le 12 janvier 2018.

Galerie de photos



Monument de Dieppe

Monument DieppeLA RÉSISTANCE SUR LA PETCOUDIAC

Lorsque débute la Déportation, en août 1755, une importante population acadienne vit dans la région des Trois-Rivières (Chipoudie, Memramkouke et Petcoudiac). Le caractère indépendant de ces habitants motive les autorités britanniques à les déporter en premier et rapidement, une démarche qui se butera à une opposition farouche.

Dès septembre 1755, des résistants armés infligent un dur revers à des soldats britanniques venus brûler les villages acadiens de la Petcoudiac. Retranchés dans le haut de la rivière sous le commandement des frères Broussard (Beausoleil), ils mèneront une guérilla impitoyable contre l’agresseur jusqu’en 1758. Cet été-là, ils essuient un premier échec, à la bataille du Cran (ruisseau Stoney). À l’automne, on assiste à la fin de la résistance sur la Petcoudiac quand s’achève la destruction des villages acadiens.

Pourchassés, décimés par la maladie et emprisonnés par la suite, plusieurs de ces résistants auront tout de même réussi à éviter la Déportation et permis à l’Acadie de survivre. Certaines familles acadiennes partent vers la Louisiane de leur propre chef, tandis que le sol natal retient ceux et celles qui construiront la nouvelle Acadie.


ENGLISH
 

Dévoilement Monument DieppeRESISTANCE ON THE PETCOUDIAC

When the Deportation began in August 1755, a significant Acadian population lived in the region of the Trois-Rivières (Chipoudie, Memramkouke and Petcoudiac). The British authorities decided that, given the independent character of these inhabitants, they were to be deported immediately, a move which met with stiff opposition.

As early as September 1755, armed resistance fighters inflicted a major setback on the British soldiers sent to burn the Acadian villages along the Petcoudiac. For three years, entrenched in the upper reaches of the river and under the leadership of the Broussard (Beausoleil) brothers, the Acadians waged incessant guerrilla warfare against the British. But in the summer of 1758, they lost their first combat, the battle of the Cran (Stoney Creek). That autumn, the final destruction of the Acadian villages brought an end to the resistance on the Petcoudiac.

Even though many of these Acadians were pursued, decimated by illness and imprisoned, they still managed to avoid the Deportation, thus allowing Acadie to survive. While some families chose to leave voluntarily for Louisiana, others remained in their native land to build the new Acadie.

 

pub fna
pub cria
pub vivre en acadie

Monument de Dieppe

Monument DieppeLA RÉSISTANCE SUR LA PETCOUDIAC

Lorsque débute la Déportation, en août 1755, une importante population acadienne vit dans la région des Trois-Rivières (Chipoudie, Memramkouke et Petcoudiac). Le caractère indépendant de ces habitants motive les autorités britanniques à les déporter en premier et rapidement, une démarche qui se butera à une opposition farouche.

Dès septembre 1755, des résistants armés infligent un dur revers à des soldats britanniques venus brûler les villages acadiens de la Petcoudiac. Retranchés dans le haut de la rivière sous le commandement des frères Broussard (Beausoleil), ils mèneront une guérilla impitoyable contre l’agresseur jusqu’en 1758. Cet été-là, ils essuient un premier échec, à la bataille du Cran (ruisseau Stoney). À l’automne, on assiste à la fin de la résistance sur la Petcoudiac quand s’achève la destruction des villages acadiens.

Pourchassés, décimés par la maladie et emprisonnés par la suite, plusieurs de ces résistants auront tout de même réussi à éviter la Déportation et permis à l’Acadie de survivre. Certaines familles acadiennes partent vers la Louisiane de leur propre chef, tandis que le sol natal retient ceux et celles qui construiront la nouvelle Acadie.


ENGLISH
 

Dévoilement Monument DieppeRESISTANCE ON THE PETCOUDIAC

When the Deportation began in August 1755, a significant Acadian population lived in the region of the Trois-Rivières (Chipoudie, Memramkouke and Petcoudiac). The British authorities decided that, given the independent character of these inhabitants, they were to be deported immediately, a move which met with stiff opposition.

As early as September 1755, armed resistance fighters inflicted a major setback on the British soldiers sent to burn the Acadian villages along the Petcoudiac. For three years, entrenched in the upper reaches of the river and under the leadership of the Broussard (Beausoleil) brothers, the Acadians waged incessant guerrilla warfare against the British. But in the summer of 1758, they lost their first combat, the battle of the Cran (Stoney Creek). That autumn, the final destruction of the Acadian villages brought an end to the resistance on the Petcoudiac.

Even though many of these Acadians were pursued, decimated by illness and imprisoned, they still managed to avoid the Deportation, thus allowing Acadie to survive. While some families chose to leave voluntarily for Louisiana, others remained in their native land to build the new Acadie.