Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Nomination de la nouvelle cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques : La SNA est réjouie de la rapidité de la nomination
Nomination de la nouvelle cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques : La SNA est réjouie de la rapidité de la nomination                        Moncton, le 10 juillet 2018 - La Société Nationale de l’Acadie était très heureuse d’apprendre la nomination de Mme Julie Bissonnette comme nouvelle cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques.Mme Louise Imbeault, présidente de l’organisme, a dit : « Nous sommes très heureux que, tel que demandé par la Société Nationale de l’Acadie dans une lettre adressée au premier ministre Couillard en juin, le Conseil des ministres ait procédé rapidement à une nomination pour combler ce poste. La relation avec le Québec est très importante pour l’Acadie et cette nomination rapide témoigne de la réciprocité du sentiment. » Plusieurs dossiers sont en cours entre la SNA et le Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques afin dʼassurer la connaissance et la compréhension mutuelle des réalités du peuple acadien et de la nation québécoise. La Commission Acadie-Québec assure la continuité et l’épanouissement de cette relation. Cette commission entreprend de nombreuses démarches pour entretenir la relation privilégiée entre le Québec et l’Acadie ; une nouvelle entente a d’ailleurs été signée en février dernier, assurant ainsi une bonification financière et humaine de l’ancienne version de l’entente Acadie-Québec. Le Prix Acadie-Québec est l’un de nos projets communs.Mme Imbeault s’est dite heureuse également de voir une femme nommée pour la première fois à ce poste. Elle a aussi indiqué que le choix de Julie Bissonnette était judicieux puisque son parcours professionnel recoupe plusieurs champs d’intérêt pour l’Acadie. Mme Bissonnette était auparavant directrice générale de l’expertise climatique et économique et des relations extérieures du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Elle a aussi été Directrice des affaires internationales et des relations intergouvernementales et du Secrétariat à la diversité culturelle.À propos de la SNA: La Société Nationale de l'Acadie est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés au Québec, en France et en Louisiane. Son mandat est de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale. -30- Renseignements:Émilie Caissie, Responsable des communications,Tél. : 506 853-0404, Cell. : 506 888-1695, emilie.caissie@snacadie.org

Galerie de photos



Monument de St-Basile

Monument Saint-Basile
MADAWASKA

La fondation d’une colonie acadienne au Madawaska remonte à juillet 1785 avec l’arrivée des premières familles provenant du bas de la rivière Saint-Jean.

En 1755, les établissements acadiens du Saint-Jean deviennent des lieux de refuge et de transit pour les familles fuyant la Déportation. En 1758 et 1759, les Britanniques attaquent et brûlent ces villages, forçant leurs habitants à se réfugier le long du fleuve Saint-Laurent. Au cours des années 1760, plusieurs familles reviennent à ces anciens établissements, mais l’arrivée des Loyalistes, au milieu des années 1780, provoque l’exode de la population acadienne du bas Saint-Jean. Certaines familles vont s’établir le long de la côte est du Nouveau-Brunswick, alors que les autres remontent vers le Madawaska qui avait été témoin de leur passage lors de la Déportation.

Saint-Basile tire ainsi ses racines des événements de 1755. Ses colons estimaient à juste titre que seul l’éloignement pouvait apporter la paix propice au développement de leur pays. Cette nouvelle colonie, enrichie ensuite par l’arrivée de familles canadiennes, développera un caractère unique et formera une des régions les plus dynamiques de l’Acadie contemporaine.




Cérémonie du dévoilement
Monument Saint-BasileMonument - dévoilement Saint-Basile



ENGLISH



MADAWASKA

The Acadian colonization of Madawaska dates back to July 1785 with the arrival of families from the lower St. John River.

Monument Saint-Basile
In 1755, the Acadian settlements along the river had become places of refuge and of transit for Acadian families fleeing the Deportation. In 1758 and 1759, the British attacked and burned these villages, forcing their inhabitants to seek refuge along the St. Lawrence River. During the 1760s, many of them returned to these former settlements. However, the arrival of the Loyalists in the mid-1780s led to the exodus of Acadians from the lower St. John River. Some went on to settle on the east coast of New Brunswick, while others went upriver to Madawaska, which they had earlier passed through in fleeing the Deportation.

Saint Basile thus had its origins in the events of 1755. The colonists realized rightly that only by distancing themselves could they find the peace required for the full development of their community. The new colony, further strengthened by the arrival of families from French Canada, developed a unique character and evolved into one of the most dynamic regions of contemporary Acadie.
pub fna
celebrations2016
pub passeport

Monument de St-Basile

Monument Saint-Basile
MADAWASKA

La fondation d’une colonie acadienne au Madawaska remonte à juillet 1785 avec l’arrivée des premières familles provenant du bas de la rivière Saint-Jean.

En 1755, les établissements acadiens du Saint-Jean deviennent des lieux de refuge et de transit pour les familles fuyant la Déportation. En 1758 et 1759, les Britanniques attaquent et brûlent ces villages, forçant leurs habitants à se réfugier le long du fleuve Saint-Laurent. Au cours des années 1760, plusieurs familles reviennent à ces anciens établissements, mais l’arrivée des Loyalistes, au milieu des années 1780, provoque l’exode de la population acadienne du bas Saint-Jean. Certaines familles vont s’établir le long de la côte est du Nouveau-Brunswick, alors que les autres remontent vers le Madawaska qui avait été témoin de leur passage lors de la Déportation.

Saint-Basile tire ainsi ses racines des événements de 1755. Ses colons estimaient à juste titre que seul l’éloignement pouvait apporter la paix propice au développement de leur pays. Cette nouvelle colonie, enrichie ensuite par l’arrivée de familles canadiennes, développera un caractère unique et formera une des régions les plus dynamiques de l’Acadie contemporaine.




Cérémonie du dévoilement
Monument Saint-BasileMonument - dévoilement Saint-Basile



ENGLISH



MADAWASKA

The Acadian colonization of Madawaska dates back to July 1785 with the arrival of families from the lower St. John River.

Monument Saint-Basile
In 1755, the Acadian settlements along the river had become places of refuge and of transit for Acadian families fleeing the Deportation. In 1758 and 1759, the British attacked and burned these villages, forcing their inhabitants to seek refuge along the St. Lawrence River. During the 1760s, many of them returned to these former settlements. However, the arrival of the Loyalists in the mid-1780s led to the exodus of Acadians from the lower St. John River. Some went on to settle on the east coast of New Brunswick, while others went upriver to Madawaska, which they had earlier passed through in fleeing the Deportation.

Saint Basile thus had its origins in the events of 1755. The colonists realized rightly that only by distancing themselves could they find the peace required for the full development of their community. The new colony, further strengthened by the arrival of families from French Canada, developed a unique character and evolved into one of the most dynamic regions of contemporary Acadie.