Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

La SNA réclame un financement pour les célébrations de la Fête nationale de l’Acadie
COMMUNIQUÉPour diffusion immédiate                     La SNA réclame un financement pour les célébrations de la Fête nationale de l’Acadie Moncton, N-B., 15 mars 2019 -La Société Nationale de l’Acadie (SNA) exhorte le ministère du Patrimoine canadien d’intégrer la Fête nationale de l’Acadie à la liste des célébrations officielles faisant partie de la programmation des « Journées Canada en fête » financées par le gouvernement fédéral. Cette demande, maintes fois répétée, demeure toujours sans réponse. Elle demande, par la même occasion, qu’une enveloppe de 500 000 $ soit créée par le gouvernement fédéral pour permettre aux Acadiennes et aux Acadiens de célébrer leur fête nationale à la hauteur des autres peuples fondateurs du pays. À l’heure actuelle, le volet « Le Canada en fête », du Programme des célébrations et commémorations du ministère du Patrimoine canadien, appuie financièrement des activités communautaires organisées dans le cadre de quatre journées exclusivement : la Journée nationale des peuples autochtones (21 juin); la Saint-Jean-Baptiste (24 juin); la Journée canadienne du multiculturalisme (27 juin); et la fête du Canada (1erjuillet).« En cette année du 50e anniversaire de la Loi sur les langues officiellesdu Canada et du 25e anniversaire du Congrès mondial acadien, il nous apparaît tout à fait légitime de réclamer que notre fête nationale soit reconnue et fasse partie intégrante de la programmation «Journées Canada en fête» du ministère du Patrimoine canadien, affirme la présidente de la SNA, Louise Imbeault. «La Fête nationale de l’Acadie, célébrée depuis plus de 125 ans, mérite amplement sa place dans ces célébrations qui mettent en valeur l’évolution de notre pays et qui font découvrir et apprécier la richesse et la diversité de la société canadienne. Le 15 août, c’est une occasion de célébrer un riche héritage, une culture vibrante et une identité forte.» La SNA vient d’envoyer une lettre au ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez, lui demandant de rectifier la situation et d’accorder aux célébrations du 15 août la place qui lui revient au sein des «Journées Canada en fête» et un soutien financier annuel d’Ottawa pour reconnaître la place prépondérante de l’Acadie dans la mosaïque canadienne et dans l’optique d’un traitement équitable et asymétrique des minorités linguistiques de langue officielle. La SNA est convaincue qu’un financement fédéral pour les célébrations du 15 août pourrait occasionner des retombées culturelles et économiques positives, non seulement dans les provinces de l’Atlantique et même partout au pays. - 30 -

Galerie de photos



Monument - Houma - Louisiane

Monument_HOUMAHouma (Louisiane), le 11 octobre 2011 ― La région de Houma, en collaboration avec la paroisse de Terrebonne et la SNA, a procédé dimanche dernier à l’inauguration du premier monument complet de la Commission de l'Odyssée acadienne aux États-Unis.

Quelques centaines de personnes étaient présentes au dévoilement du monument qui se trouve tout près du Musée de la vie marine Bayou Terrebonne au centre-ville de Houma. Il vient ainsi témoigner de l’arrivée de plus de deux mille Acadiens en Louisiane, dans ce qui allait devenir la Nouvelle Acadie pour plusieurs déportés.

«Ce monument vient s’ajouter à la Croix de Grand-Pré installée au Monument acadien de Saint-Martinville et témoigne de notre attachement à la Louisiane », a déclaré la Présidente de la Société Nationale de l'Acadie, Madame Françoise Enguehard.

 

Dès 1764 et jusqu’en 1788, soit près d’un quart de siècle, des Acadiens exilés en provenance de la Nouvelle-Écosse, du Maryland, de la France et de diverses colonies américaines vinrent s’installer en Nouvelle-Orléans.

«Ce monument en Louisiane témoigne des grandes qualités de leadership de Joseph Broussard, dit Beausoleil, qui a mené son groupe de l’Acadie du Nord jusqu’en Acadie du Sud pour l’installer en Louisiane.» a précisé Jean J. Gaudet, Président de la Commission de l’Odyssée acadienne. «Nous sommes privilégiés de pouvoir témoigner du courage et de l’esprit d’aventure de ces pionniers qui ont attirés et accueillit d’autres Acadiens.ne.s qui vont devenir les Cadiens de renommer mondial.» a-t-il ajouté.

Le monument de Houma est le 10e monument de la sorte à être dévoilé depuis 2005 pour commémorer le Grand Dérangement. Les autres monuments sont à Dieppe, Saint-Basile, Miramichi et Caraquet au Nouveau-Brunswick, Halifax en Nouvelle-Écosse, Port-la-Joye à l'Île-du-Prince-Édouard, Cap Saint-Georges à Terre-Neuve-et-Labrador, à Bécancour au Québec et Miquelon à Saint-Pierre et Miquelon.


Sur la photo de gauche à droite : Monsieur Jean-Claude Brunet, consul général de France à la Nouvelle-Orléans, Monsieur Tim Hébert, auteur et créateur du site web sur l’histoire et la généalogie des cadiens-acadiens, Monsieur Ray Trahan, président du conseil exécutif du Grand réveil acadien, Madame Sharon Alford, directrice général du « Houma Area Convention and Visotor’s Bureau », Monsieur Jean J. Gaudet, président de la Commission de l’Odyssée acadienne, Madame Françoise Enguehard, présidente de la Société Nationale de l’Acadie, Monsieur Jay Dardenne, lieutenant gouverneur de la Louisiane et Monsieur Michel Claudet, président de la paroisse Terrebonne.
Pub SNA 1
pub fna
celebrations2016

Monument - Houma - Louisiane

Monument_HOUMAHouma (Louisiane), le 11 octobre 2011 ― La région de Houma, en collaboration avec la paroisse de Terrebonne et la SNA, a procédé dimanche dernier à l’inauguration du premier monument complet de la Commission de l'Odyssée acadienne aux États-Unis.

Quelques centaines de personnes étaient présentes au dévoilement du monument qui se trouve tout près du Musée de la vie marine Bayou Terrebonne au centre-ville de Houma. Il vient ainsi témoigner de l’arrivée de plus de deux mille Acadiens en Louisiane, dans ce qui allait devenir la Nouvelle Acadie pour plusieurs déportés.

«Ce monument vient s’ajouter à la Croix de Grand-Pré installée au Monument acadien de Saint-Martinville et témoigne de notre attachement à la Louisiane », a déclaré la Présidente de la Société Nationale de l'Acadie, Madame Françoise Enguehard.

 

Dès 1764 et jusqu’en 1788, soit près d’un quart de siècle, des Acadiens exilés en provenance de la Nouvelle-Écosse, du Maryland, de la France et de diverses colonies américaines vinrent s’installer en Nouvelle-Orléans.

«Ce monument en Louisiane témoigne des grandes qualités de leadership de Joseph Broussard, dit Beausoleil, qui a mené son groupe de l’Acadie du Nord jusqu’en Acadie du Sud pour l’installer en Louisiane.» a précisé Jean J. Gaudet, Président de la Commission de l’Odyssée acadienne. «Nous sommes privilégiés de pouvoir témoigner du courage et de l’esprit d’aventure de ces pionniers qui ont attirés et accueillit d’autres Acadiens.ne.s qui vont devenir les Cadiens de renommer mondial.» a-t-il ajouté.

Le monument de Houma est le 10e monument de la sorte à être dévoilé depuis 2005 pour commémorer le Grand Dérangement. Les autres monuments sont à Dieppe, Saint-Basile, Miramichi et Caraquet au Nouveau-Brunswick, Halifax en Nouvelle-Écosse, Port-la-Joye à l'Île-du-Prince-Édouard, Cap Saint-Georges à Terre-Neuve-et-Labrador, à Bécancour au Québec et Miquelon à Saint-Pierre et Miquelon.


Sur la photo de gauche à droite : Monsieur Jean-Claude Brunet, consul général de France à la Nouvelle-Orléans, Monsieur Tim Hébert, auteur et créateur du site web sur l’histoire et la généalogie des cadiens-acadiens, Monsieur Ray Trahan, président du conseil exécutif du Grand réveil acadien, Madame Sharon Alford, directrice général du « Houma Area Convention and Visotor’s Bureau », Monsieur Jean J. Gaudet, président de la Commission de l’Odyssée acadienne, Madame Françoise Enguehard, présidente de la Société Nationale de l’Acadie, Monsieur Jay Dardenne, lieutenant gouverneur de la Louisiane et Monsieur Michel Claudet, président de la paroisse Terrebonne.