Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Véronique Mallet prend les rênes de la Société Nationale de l’Acadie
Moncton, 20 mars 2017 – Xavier Lord-Giroux, président par intérim de la Sociéténationale de l’Acadie (SNA), annonce la nomination de Véronique Mallet à titre de directrice générale de l’organisme. Madame Mallet entrera en poste le 1er mai prochain.

Galerie de photos



Monument - Bécancour - Québec (2)

Becancour_2011Bécancour (QC), le 17 août 2011 ― La ville de Bécancour, en collaboration avec la Corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et la Commission de l'Odyssée acadienne, a procédé dimanche matin dans l’arrondissement de Saint-Grégoire, au dévoilement du tout premier monument de l'Odyssée acadienne au Québec.

Quelques centaines de personnes se sont réunies en face du presbytère de Saint-Grégoire, sur le boulevard Port-Royal, pour participer à la cérémonie. Ce monument commémoratif du Grand Dérangement témoigne de l’arrivée de centaines d’Acadiens, entre 1755 et 1758, sur le territoire de la seigneurie de Bécancour qui forme aujourd’hui une des plus importantes communautés acadiennes au Québec.


« Il y a plus de deux siècles la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand comptait 303 familles acadiennes, aujourd'hui leurs descendants, Acadiens et Acadiennes eux aussi, honorent ces pionniers. À la veille de notre Fête Nationale, il s'agit là d'un puissant rappel de la force du peuple acadien » a déclaré la Présidente de la Société Nationale de l'Acadie, Madame Françoise Enguehard.

L'installation des Acadiens dans la région de Bécancour s'est faite en trois vagues successives: dès 1758, des Acadiens fuyant la déportation s'installèrent sur le  territoire de la seigneurie de Bécancour. Ils furent suivis en 1764 par d'autres familles qui s'installèrent sur la seigneurie de Godefroy. Un troisième et dernier groupe vient quelques temps après développer la seigneurie de Roquetaillade. En 1802, la région compte mille cinq cents Acadiens.

« Les visites et communications que j'ai eues avec les résidents et responsables de la collectivité actuelle démontrent que la fierté de reconnaître et honorer les racines acadiennes de la région est bien vivante à Saint-Grégoire. Je les félicite et les remercie pour leur initiative d'inscrire Bécancour et le Québec dans le réseau des monuments qui veulent transmettre la connaissance des épreuves de déportations et de migrations acadiennes en même temps que démontrer la détermination du peuple acadien à survivre et grandir dans le monde actuel.» a précisé Jean J. Gaudet, Président de la Commission de l’Odyssée acadienne. « Les monuments pour la commémoration internationale de l'Odyssée acadienne et du Grand Dérangement  veulent être le témoignage durable d'une fière histoire de persévérance collective. C'est l'Acadie de partout qui se montre !» a-t-il ajouté.

Le monument de Bécancour est le 9e monument de la sorte à être dévoilé depuis 2005 pour commémorer le Grand Dérangement. Les autres monuments sont à Dieppe, Saint-Basile, Miramichi et Caraquet au Nouveau-Brunswick, Halifax en Nouvelle-Écosse, Port-la-Joye à l'Île-du-Prince-Édouard, Cap Saint-Georges à Terre-Neuve-et-Labrador et Miquelon à Saint-Pierre et Miquelon. Deux monuments seront également dévoilés au cours des prochains mois soit celui de Houma en Louisiane et celui de La Petite-Rochelle au Nouveau-Brunswick.

Becancour_2011

Sur la photo de gauche à droite:

Monsieur Maurice Richard, maire de la ville de Bécancour, madame Françoise Enguehard, présidente de la Société Nationale de l'Acadie, monsieur Karl Grondin, conseiller, monsieur Alain Lévesque, conseiller, monsieur Fernand Croteau, conseiller, monsieur Gilles Bédard, curé de la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand, monsieur Louis Plamondon, député du comté de Nicolet-Yamaska, madame Jeanne d'Arc Hébert, présidente de la corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et monsieur Jean J. Gaudet, président de la Commission de l'Odyssée acadienne.

250e anniversaire
pub omia
pub vivre en acadie

Monument - Bécancour - Québec (2)

Becancour_2011Bécancour (QC), le 17 août 2011 ― La ville de Bécancour, en collaboration avec la Corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et la Commission de l'Odyssée acadienne, a procédé dimanche matin dans l’arrondissement de Saint-Grégoire, au dévoilement du tout premier monument de l'Odyssée acadienne au Québec.

Quelques centaines de personnes se sont réunies en face du presbytère de Saint-Grégoire, sur le boulevard Port-Royal, pour participer à la cérémonie. Ce monument commémoratif du Grand Dérangement témoigne de l’arrivée de centaines d’Acadiens, entre 1755 et 1758, sur le territoire de la seigneurie de Bécancour qui forme aujourd’hui une des plus importantes communautés acadiennes au Québec.


« Il y a plus de deux siècles la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand comptait 303 familles acadiennes, aujourd'hui leurs descendants, Acadiens et Acadiennes eux aussi, honorent ces pionniers. À la veille de notre Fête Nationale, il s'agit là d'un puissant rappel de la force du peuple acadien » a déclaré la Présidente de la Société Nationale de l'Acadie, Madame Françoise Enguehard.

L'installation des Acadiens dans la région de Bécancour s'est faite en trois vagues successives: dès 1758, des Acadiens fuyant la déportation s'installèrent sur le  territoire de la seigneurie de Bécancour. Ils furent suivis en 1764 par d'autres familles qui s'installèrent sur la seigneurie de Godefroy. Un troisième et dernier groupe vient quelques temps après développer la seigneurie de Roquetaillade. En 1802, la région compte mille cinq cents Acadiens.

« Les visites et communications que j'ai eues avec les résidents et responsables de la collectivité actuelle démontrent que la fierté de reconnaître et honorer les racines acadiennes de la région est bien vivante à Saint-Grégoire. Je les félicite et les remercie pour leur initiative d'inscrire Bécancour et le Québec dans le réseau des monuments qui veulent transmettre la connaissance des épreuves de déportations et de migrations acadiennes en même temps que démontrer la détermination du peuple acadien à survivre et grandir dans le monde actuel.» a précisé Jean J. Gaudet, Président de la Commission de l’Odyssée acadienne. « Les monuments pour la commémoration internationale de l'Odyssée acadienne et du Grand Dérangement  veulent être le témoignage durable d'une fière histoire de persévérance collective. C'est l'Acadie de partout qui se montre !» a-t-il ajouté.

Le monument de Bécancour est le 9e monument de la sorte à être dévoilé depuis 2005 pour commémorer le Grand Dérangement. Les autres monuments sont à Dieppe, Saint-Basile, Miramichi et Caraquet au Nouveau-Brunswick, Halifax en Nouvelle-Écosse, Port-la-Joye à l'Île-du-Prince-Édouard, Cap Saint-Georges à Terre-Neuve-et-Labrador et Miquelon à Saint-Pierre et Miquelon. Deux monuments seront également dévoilés au cours des prochains mois soit celui de Houma en Louisiane et celui de La Petite-Rochelle au Nouveau-Brunswick.

Becancour_2011

Sur la photo de gauche à droite:

Monsieur Maurice Richard, maire de la ville de Bécancour, madame Françoise Enguehard, présidente de la Société Nationale de l'Acadie, monsieur Karl Grondin, conseiller, monsieur Alain Lévesque, conseiller, monsieur Fernand Croteau, conseiller, monsieur Gilles Bédard, curé de la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand, monsieur Louis Plamondon, député du comté de Nicolet-Yamaska, madame Jeanne d'Arc Hébert, présidente de la corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et monsieur Jean J. Gaudet, président de la Commission de l'Odyssée acadienne.