Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Communiqué de presse- Du sang neuf à la Société Nationale de l'Acadie
Charlottetown (IPE), le 24 septembre 2017 - Les membres de la Société Nationale de l'Acadie (SNA) ont élu l’ensemble du comité de direction lors de l’assemblée générale annuelle qui avait lieu aujourd’hui à Charlottetown.Louise Imbeault est élue à la tête de l’organisme porte-parole du peuple acadien. “C’est un grand honneur pour moi d’avoir été élue présidente par les membres de la Société Nationale de l’Acadie. La SNA peut et doit servir à raffermir les relations entre nous, à concerter nos efforts et à faire rayonner l’Acadie sur les scènes nationales et internationales. Elle reçoit ce mandat de ses membres qui doivent établir les priorités et choisir les champs d’actions. ” , explique la nouvelle présidente.Les membres ont également procédé à l’élection des postes suivants : Neil Boucher, originaire de la Nouvelle-Écosse, au poste de vice-président Karine Gallant, originaire de l'Île-du-Prince-Édouard au poste de secrétaire-trésorière Mathieu Manuel, originaire du Nouveau-Brunswick, au poste de conseiller jeunesse La SNA a aussi adopté le nouveau cahier de charge qui servira à la sélection de la région hôte du Congrès mondial acadien (CMA) 2024. Depuis 2015, un comité de la SNA s'affairait à revoir les bases des Congrès mondiaux acadiens afin de maintenir le dynamisme de l’événement. Parmi les grands changements : Le volet conférence devient les États généraux de l'Acadie pour permettre au peuple acadien une plus grande place de réflexion sur sa destinée ; Révision des balises de l’événement, limitant la durée de l’événement, le budget d'opération et de la taille du territoire couvert pour la région hôte, pour rendre la mise en candidature plus accessible; Une plus grande inclusion des jeunes ainsi que la recherche de l'équité des genres dans les structures de sélection et dans les COCMA  afin de refléter les valeurs de la SNA. L’assemblée générale annuelle du la SNA a débuté vendredi par une réception conjointe entre le Comité sénatorial sur les langues officielles, le CMA 2019 et la Société Nationale de l’Acadie.  Samedi matin avait lieu l’AGA du CMA 2019, suivi d’une série de tables rondes permettant des réflexions sur le futur de l’Acadie organisé par la SNA. Plusieurs dignitaires étaient présents pour l’occasion, dont le Premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard Wade MacLauchlan, les membres du Comité sénatorial sur les langues officielles ainsi que la Commissaire aux langues officielles par intérim Ghislaine Saikaley.À propos de la nouvelle présidence : Louise Imbeault est une femme très active, tant dans sa vie professionnelle que personnelle. Journaliste à Radio-Canada pendant plus de 30 ans, elle a pris la direction de Radio-Canada Acadie en 2007. Ayant à cœur le monde communautaire,  elle a siégé à de nombreux comités et conseils d’administration. Louise est désormais propriétaire de Bouton d’or Acadie, où elle est aussi éditrice. -30- À propos de la SNA : La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une organisation à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. Elle compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale. Pour renseignements :Émilie CaissieResponsable des communications 1-506-888-1695emilie.caissie@snacadie.org

Galerie de photos



Monument - Bécancour - Québec (2)

Becancour_2011Bécancour (QC), le 17 août 2011 ― La ville de Bécancour, en collaboration avec la Corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et la Commission de l'Odyssée acadienne, a procédé dimanche matin dans l’arrondissement de Saint-Grégoire, au dévoilement du tout premier monument de l'Odyssée acadienne au Québec.

Quelques centaines de personnes se sont réunies en face du presbytère de Saint-Grégoire, sur le boulevard Port-Royal, pour participer à la cérémonie. Ce monument commémoratif du Grand Dérangement témoigne de l’arrivée de centaines d’Acadiens, entre 1755 et 1758, sur le territoire de la seigneurie de Bécancour qui forme aujourd’hui une des plus importantes communautés acadiennes au Québec.


« Il y a plus de deux siècles la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand comptait 303 familles acadiennes, aujourd'hui leurs descendants, Acadiens et Acadiennes eux aussi, honorent ces pionniers. À la veille de notre Fête Nationale, il s'agit là d'un puissant rappel de la force du peuple acadien » a déclaré la Présidente de la Société Nationale de l'Acadie, Madame Françoise Enguehard.

L'installation des Acadiens dans la région de Bécancour s'est faite en trois vagues successives: dès 1758, des Acadiens fuyant la déportation s'installèrent sur le  territoire de la seigneurie de Bécancour. Ils furent suivis en 1764 par d'autres familles qui s'installèrent sur la seigneurie de Godefroy. Un troisième et dernier groupe vient quelques temps après développer la seigneurie de Roquetaillade. En 1802, la région compte mille cinq cents Acadiens.

« Les visites et communications que j'ai eues avec les résidents et responsables de la collectivité actuelle démontrent que la fierté de reconnaître et honorer les racines acadiennes de la région est bien vivante à Saint-Grégoire. Je les félicite et les remercie pour leur initiative d'inscrire Bécancour et le Québec dans le réseau des monuments qui veulent transmettre la connaissance des épreuves de déportations et de migrations acadiennes en même temps que démontrer la détermination du peuple acadien à survivre et grandir dans le monde actuel.» a précisé Jean J. Gaudet, Président de la Commission de l’Odyssée acadienne. « Les monuments pour la commémoration internationale de l'Odyssée acadienne et du Grand Dérangement  veulent être le témoignage durable d'une fière histoire de persévérance collective. C'est l'Acadie de partout qui se montre !» a-t-il ajouté.

Le monument de Bécancour est le 9e monument de la sorte à être dévoilé depuis 2005 pour commémorer le Grand Dérangement. Les autres monuments sont à Dieppe, Saint-Basile, Miramichi et Caraquet au Nouveau-Brunswick, Halifax en Nouvelle-Écosse, Port-la-Joye à l'Île-du-Prince-Édouard, Cap Saint-Georges à Terre-Neuve-et-Labrador et Miquelon à Saint-Pierre et Miquelon. Deux monuments seront également dévoilés au cours des prochains mois soit celui de Houma en Louisiane et celui de La Petite-Rochelle au Nouveau-Brunswick.

Becancour_2011

Sur la photo de gauche à droite:

Monsieur Maurice Richard, maire de la ville de Bécancour, madame Françoise Enguehard, présidente de la Société Nationale de l'Acadie, monsieur Karl Grondin, conseiller, monsieur Alain Lévesque, conseiller, monsieur Fernand Croteau, conseiller, monsieur Gilles Bédard, curé de la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand, monsieur Louis Plamondon, député du comté de Nicolet-Yamaska, madame Jeanne d'Arc Hébert, présidente de la corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et monsieur Jean J. Gaudet, président de la Commission de l'Odyssée acadienne.

pub passeport
celebrations2016
pub cria

Monument - Bécancour - Québec (2)

Becancour_2011Bécancour (QC), le 17 août 2011 ― La ville de Bécancour, en collaboration avec la Corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et la Commission de l'Odyssée acadienne, a procédé dimanche matin dans l’arrondissement de Saint-Grégoire, au dévoilement du tout premier monument de l'Odyssée acadienne au Québec.

Quelques centaines de personnes se sont réunies en face du presbytère de Saint-Grégoire, sur le boulevard Port-Royal, pour participer à la cérémonie. Ce monument commémoratif du Grand Dérangement témoigne de l’arrivée de centaines d’Acadiens, entre 1755 et 1758, sur le territoire de la seigneurie de Bécancour qui forme aujourd’hui une des plus importantes communautés acadiennes au Québec.


« Il y a plus de deux siècles la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand comptait 303 familles acadiennes, aujourd'hui leurs descendants, Acadiens et Acadiennes eux aussi, honorent ces pionniers. À la veille de notre Fête Nationale, il s'agit là d'un puissant rappel de la force du peuple acadien » a déclaré la Présidente de la Société Nationale de l'Acadie, Madame Françoise Enguehard.

L'installation des Acadiens dans la région de Bécancour s'est faite en trois vagues successives: dès 1758, des Acadiens fuyant la déportation s'installèrent sur le  territoire de la seigneurie de Bécancour. Ils furent suivis en 1764 par d'autres familles qui s'installèrent sur la seigneurie de Godefroy. Un troisième et dernier groupe vient quelques temps après développer la seigneurie de Roquetaillade. En 1802, la région compte mille cinq cents Acadiens.

« Les visites et communications que j'ai eues avec les résidents et responsables de la collectivité actuelle démontrent que la fierté de reconnaître et honorer les racines acadiennes de la région est bien vivante à Saint-Grégoire. Je les félicite et les remercie pour leur initiative d'inscrire Bécancour et le Québec dans le réseau des monuments qui veulent transmettre la connaissance des épreuves de déportations et de migrations acadiennes en même temps que démontrer la détermination du peuple acadien à survivre et grandir dans le monde actuel.» a précisé Jean J. Gaudet, Président de la Commission de l’Odyssée acadienne. « Les monuments pour la commémoration internationale de l'Odyssée acadienne et du Grand Dérangement  veulent être le témoignage durable d'une fière histoire de persévérance collective. C'est l'Acadie de partout qui se montre !» a-t-il ajouté.

Le monument de Bécancour est le 9e monument de la sorte à être dévoilé depuis 2005 pour commémorer le Grand Dérangement. Les autres monuments sont à Dieppe, Saint-Basile, Miramichi et Caraquet au Nouveau-Brunswick, Halifax en Nouvelle-Écosse, Port-la-Joye à l'Île-du-Prince-Édouard, Cap Saint-Georges à Terre-Neuve-et-Labrador et Miquelon à Saint-Pierre et Miquelon. Deux monuments seront également dévoilés au cours des prochains mois soit celui de Houma en Louisiane et celui de La Petite-Rochelle au Nouveau-Brunswick.

Becancour_2011

Sur la photo de gauche à droite:

Monsieur Maurice Richard, maire de la ville de Bécancour, madame Françoise Enguehard, présidente de la Société Nationale de l'Acadie, monsieur Karl Grondin, conseiller, monsieur Alain Lévesque, conseiller, monsieur Fernand Croteau, conseiller, monsieur Gilles Bédard, curé de la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand, monsieur Louis Plamondon, député du comté de Nicolet-Yamaska, madame Jeanne d'Arc Hébert, présidente de la corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et monsieur Jean J. Gaudet, président de la Commission de l'Odyssée acadienne.