Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Communiqué de presse: Bourse France-Acadie
                                                      Lancement de la campagne des bourses France- Acadie 2017-2018 Moncton – vendredi 12 mai 2017 La Société Nationale de l’Acadie et le Consulat Général de France dans les Provinces atlantiques ouvrent la campagne des Bourses France-Acadie 2017-2018. Les bourses France-Acadie ont été créées à la suite de la visite de la délégation acadienne à Paris en janvier 1968. Elles sont aujourd’hui une manifestation, parmi tant d’autres, des relations culturelles étroites et du lien privilégié qu’entretiennent la France et l’Acadie. Cette année, deux bourses d’études sont offertes à des acadiens et acadiennes souhaitant effectuer des études universitaires en France au premier ou second trimestre de l’année académique 2017-2018. Cette bourse est un cofinancement du Gouvernement français et de la Société Nationale de l’Acadie à travers le Fonds Fanco-Acadien pour la Jeunesse. « Chaque jour que je me réveille en France, j’apprends quelque chose de nouveau. Les cours ainsi que la manière d’enseigner sont très différents qu’au Canada. En faisant un échange Acadie-France, vous aurez l’occasion de rencontrer des gens de partout au monde et de vivre dans une autre culture. Il y abeaucoup de différences culturelles entre le Canada et la France, mais ces différences m’ont donné l’occasion de devenir une personne plus savante et capable de s’adapter. Comme anglophone, cet échange m’a permis de vivre complètement en Français et de mieux maîtriser la langue française. Je retourne au Canada non seulement comme une étudiante plus enrichie au niveau culturel, mais avec la tête pleine de beaux souvenirs que je garderais toujours » - Jessica MacDonald, boursière France- Acadie en 2016.   Le Président de la Société Nationale de l’Acadie, Monsieur Xavier Lord-Giroux, considère que «le programme de bourses France-Acadie permet à la jeunesse acadienne de vivre des expériences de vie extrêmement enrichissantes et illustre bien les liens d’excellence entre l’Acadie et la France. L’Acadie doit se réjouir de cet exemple de mobilité internationale qui offre à ces jeunes Acadiennes et ces jeunes Acadiens la chance d’acquérir de nouvelles connaissances et de créer de nouvelles amitiés qui favoriseront leur épanouissement et qui contribueront de façon manifeste à l’avenir collectif.  »   La bourse offerte cette année comprend le transport international depuis le lieu de résidence jusqu’au lieu d’études, ainsi que l’accès aux services Campus-France. Les candidatures devront être envoyées par courrier postal à l’adresse suivante : Consulat général de France dans les Provinces atlantiques- Service culturel777 rue Main- Suite 800Moncton, Nouveau-Brunswick, E1C 1E9avant le 4 juin 2017 (le cachet de la poste faisant foi) Vous pourrez télécharger le formulaire de candidature sur l’un des sites suivants : www.snacadie.org ou http://consulfrance-moncton.orgPour consulter les documents qu'il vous faut fournir, cliquez ici.  Sont éligibles à la Bourse France-Acadie sous la totalité de ces conditions : - Les étudiants de nationalité canadienne, résidents depuis 3 ans minimum ou résidents permanents dans l’une des Provinces atlantiques du Canada (NB, IPÉ, TNL, NE). - Les étudiants inscrits dans l’une des universités des Provinces du Canada atlantique. - Les étudiants ayant accompli au moment du départ un minimum de 3 années d’études universitaires. - Les étudiants  préinscrits dans une université en France pour la rentrée 2017-2018 - Les étudiants devront être âgés de plus de 18 ans au moment du départ en France. ------ Le Service culturel du Consulat général de France dans les Provinces atlantiques soutient la mobilité universitaire et la coopération culturelle et artistique entre la France et les quatre provinces atlantiques. Deux fonds sont gérés conjointement avec la SNA : les Bourses France-Acadie (mobilité universitaire) et le Fonds France-Acadie (coopération culturelle et artistique). La Société Nationale de l'Acadie  est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale. Informations : Emilie EMOND Attachée culturelle- Consulat Général de France dans les Provinces atlantiques emilie.emond@diplomatie.gouv.fr (506) 857- 4191 Ariane JUNEAU-GODIN Société Nationale de l’Acadie (SNA) ariane.juneau-godin@snacadie.org (506) 853-4253 Vous devrez imprimer le document. 

Galerie de photos



Monument - Bécancour - Québec (2)

Becancour_2011Bécancour (QC), le 17 août 2011 ― La ville de Bécancour, en collaboration avec la Corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et la Commission de l'Odyssée acadienne, a procédé dimanche matin dans l’arrondissement de Saint-Grégoire, au dévoilement du tout premier monument de l'Odyssée acadienne au Québec.

Quelques centaines de personnes se sont réunies en face du presbytère de Saint-Grégoire, sur le boulevard Port-Royal, pour participer à la cérémonie. Ce monument commémoratif du Grand Dérangement témoigne de l’arrivée de centaines d’Acadiens, entre 1755 et 1758, sur le territoire de la seigneurie de Bécancour qui forme aujourd’hui une des plus importantes communautés acadiennes au Québec.


« Il y a plus de deux siècles la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand comptait 303 familles acadiennes, aujourd'hui leurs descendants, Acadiens et Acadiennes eux aussi, honorent ces pionniers. À la veille de notre Fête Nationale, il s'agit là d'un puissant rappel de la force du peuple acadien » a déclaré la Présidente de la Société Nationale de l'Acadie, Madame Françoise Enguehard.

L'installation des Acadiens dans la région de Bécancour s'est faite en trois vagues successives: dès 1758, des Acadiens fuyant la déportation s'installèrent sur le  territoire de la seigneurie de Bécancour. Ils furent suivis en 1764 par d'autres familles qui s'installèrent sur la seigneurie de Godefroy. Un troisième et dernier groupe vient quelques temps après développer la seigneurie de Roquetaillade. En 1802, la région compte mille cinq cents Acadiens.

« Les visites et communications que j'ai eues avec les résidents et responsables de la collectivité actuelle démontrent que la fierté de reconnaître et honorer les racines acadiennes de la région est bien vivante à Saint-Grégoire. Je les félicite et les remercie pour leur initiative d'inscrire Bécancour et le Québec dans le réseau des monuments qui veulent transmettre la connaissance des épreuves de déportations et de migrations acadiennes en même temps que démontrer la détermination du peuple acadien à survivre et grandir dans le monde actuel.» a précisé Jean J. Gaudet, Président de la Commission de l’Odyssée acadienne. « Les monuments pour la commémoration internationale de l'Odyssée acadienne et du Grand Dérangement  veulent être le témoignage durable d'une fière histoire de persévérance collective. C'est l'Acadie de partout qui se montre !» a-t-il ajouté.

Le monument de Bécancour est le 9e monument de la sorte à être dévoilé depuis 2005 pour commémorer le Grand Dérangement. Les autres monuments sont à Dieppe, Saint-Basile, Miramichi et Caraquet au Nouveau-Brunswick, Halifax en Nouvelle-Écosse, Port-la-Joye à l'Île-du-Prince-Édouard, Cap Saint-Georges à Terre-Neuve-et-Labrador et Miquelon à Saint-Pierre et Miquelon. Deux monuments seront également dévoilés au cours des prochains mois soit celui de Houma en Louisiane et celui de La Petite-Rochelle au Nouveau-Brunswick.

Becancour_2011

Sur la photo de gauche à droite:

Monsieur Maurice Richard, maire de la ville de Bécancour, madame Françoise Enguehard, présidente de la Société Nationale de l'Acadie, monsieur Karl Grondin, conseiller, monsieur Alain Lévesque, conseiller, monsieur Fernand Croteau, conseiller, monsieur Gilles Bédard, curé de la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand, monsieur Louis Plamondon, député du comté de Nicolet-Yamaska, madame Jeanne d'Arc Hébert, présidente de la corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et monsieur Jean J. Gaudet, président de la Commission de l'Odyssée acadienne.

Pub SNA 1
pub cria
pub vivre en acadie

Monument - Bécancour - Québec (2)

Becancour_2011Bécancour (QC), le 17 août 2011 ― La ville de Bécancour, en collaboration avec la Corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et la Commission de l'Odyssée acadienne, a procédé dimanche matin dans l’arrondissement de Saint-Grégoire, au dévoilement du tout premier monument de l'Odyssée acadienne au Québec.

Quelques centaines de personnes se sont réunies en face du presbytère de Saint-Grégoire, sur le boulevard Port-Royal, pour participer à la cérémonie. Ce monument commémoratif du Grand Dérangement témoigne de l’arrivée de centaines d’Acadiens, entre 1755 et 1758, sur le territoire de la seigneurie de Bécancour qui forme aujourd’hui une des plus importantes communautés acadiennes au Québec.


« Il y a plus de deux siècles la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand comptait 303 familles acadiennes, aujourd'hui leurs descendants, Acadiens et Acadiennes eux aussi, honorent ces pionniers. À la veille de notre Fête Nationale, il s'agit là d'un puissant rappel de la force du peuple acadien » a déclaré la Présidente de la Société Nationale de l'Acadie, Madame Françoise Enguehard.

L'installation des Acadiens dans la région de Bécancour s'est faite en trois vagues successives: dès 1758, des Acadiens fuyant la déportation s'installèrent sur le  territoire de la seigneurie de Bécancour. Ils furent suivis en 1764 par d'autres familles qui s'installèrent sur la seigneurie de Godefroy. Un troisième et dernier groupe vient quelques temps après développer la seigneurie de Roquetaillade. En 1802, la région compte mille cinq cents Acadiens.

« Les visites et communications que j'ai eues avec les résidents et responsables de la collectivité actuelle démontrent que la fierté de reconnaître et honorer les racines acadiennes de la région est bien vivante à Saint-Grégoire. Je les félicite et les remercie pour leur initiative d'inscrire Bécancour et le Québec dans le réseau des monuments qui veulent transmettre la connaissance des épreuves de déportations et de migrations acadiennes en même temps que démontrer la détermination du peuple acadien à survivre et grandir dans le monde actuel.» a précisé Jean J. Gaudet, Président de la Commission de l’Odyssée acadienne. « Les monuments pour la commémoration internationale de l'Odyssée acadienne et du Grand Dérangement  veulent être le témoignage durable d'une fière histoire de persévérance collective. C'est l'Acadie de partout qui se montre !» a-t-il ajouté.

Le monument de Bécancour est le 9e monument de la sorte à être dévoilé depuis 2005 pour commémorer le Grand Dérangement. Les autres monuments sont à Dieppe, Saint-Basile, Miramichi et Caraquet au Nouveau-Brunswick, Halifax en Nouvelle-Écosse, Port-la-Joye à l'Île-du-Prince-Édouard, Cap Saint-Georges à Terre-Neuve-et-Labrador et Miquelon à Saint-Pierre et Miquelon. Deux monuments seront également dévoilés au cours des prochains mois soit celui de Houma en Louisiane et celui de La Petite-Rochelle au Nouveau-Brunswick.

Becancour_2011

Sur la photo de gauche à droite:

Monsieur Maurice Richard, maire de la ville de Bécancour, madame Françoise Enguehard, présidente de la Société Nationale de l'Acadie, monsieur Karl Grondin, conseiller, monsieur Alain Lévesque, conseiller, monsieur Fernand Croteau, conseiller, monsieur Gilles Bédard, curé de la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand, monsieur Louis Plamondon, député du comté de Nicolet-Yamaska, madame Jeanne d'Arc Hébert, présidente de la corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire et monsieur Jean J. Gaudet, président de la Commission de l'Odyssée acadienne.