Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Lancement de la campagne des bourses France- Acadie 2018-2019
Lancement de la campagne des bourses France- Acadie 2018-2019 Moncton, jeudi 3 mai 2018- La Société Nationale de l’Acadie et le Consulat Général de France dans les Provinces atlantiques ouvrent la campagne des Bourses France-Acadie 2018-2019.Les bourses France-Acadie ont été créées à la suite de la visite de la délégation acadienne à Paris en janvier 1968. Elles sont aujourd’hui une manifestation, parmi tant d’autres, des relations culturelles étroites et du lien privilégié qu’entretiennent la France et l’Acadie.Cette année, deux bourses d’études sont offertes à des acadiens et acadiennes souhaitant effectuer des études universitaires en France au premier ou second trimestre de l’année académique 2018-2019. Cette bourse est un cofinancement du Gouvernement français et de la Société Nationale de l’Acadie à travers le Fonds Franco-Acadien pour la Jeunesse.« Chaque jour que je me réveille en France, j’apprends quelque chose de nouveau. Les cours ainsi que la manière d’enseigner sont très différents qu’au Canada. En faisant un échange France-Acadie vous aurez l’occasion de rencontrer des gens de partout au monde et de vivre dans une autre culture. Il y a beaucoup de différences culturelles entre le Canada et la France, mais ces différences m’ont donné l’occasion de devenir une personne plus savante et capable de s’adapter. Comme anglophone, cet échange m’a permis de vivre complètement en français et de mieux maîtriser la langue française. Je retourne au Canada non seulement comme une étudiante plus enrichie au niveau culturel, mais avec la tête pleine de beaux souvenirs que je garderais toujours » - Jessica MacDonald, boursière France- Acadie en 2016.Louise Imbeault, présidente de la Société Nationale de l’Acadie affirme : « Comme j’ai moi-même bénéficié d’une bourse France-Acadie, je peux affirmer hors de tout doute que ce séjour en France a été déterminant dans mon choix de vivre en français et de contribuer à l’affirmation de l’Acadie contemporaine. Ce programme de bourse démontre très bien les liens d’excellence entre l’Acadie et la France. L’Acadie doit se réjouir de cet exemple de mobilité internationale qui offre à ces jeunes Acadiennes et Acadiens la chance d’acquérir de nouvelles connaissances et de créer de nouvelles amitiés qui vont favoriser leur épanouissement. »La bourse offerte cette année comprend le transport international depuis le lieu de résidence jusqu’au lieu d’études, ainsi que l’accès aux services Campus-France.Les candidatures devront être envoyées par courrier postal à l’adresse suivante : Consulat général de France dans les Provinces atlantiques- Service culturel 777 rue Main- Suite 800 Moncton, Nouveau-Brunswick, E1C 1E9 avant le 1er juin 2018 (le cachet de la poste faisant foi)Vous pourrez télécharger le formulaire de candidature sur l’un des sites suivants :www.snacadie.org ou http://consulfrance-moncton.orgSont éligibles à la Bourse France-Acadie sous la totalité de ces conditions :- Les étudiants de nationalité canadienne, résidents depuis 3 ans minimum ou résidents permanents dans l’une des Provinces atlantiques du Canada (N.B., I.-P.-É, T.-N.-L, N.-E.).- Les étudiants inscrits dans l’une des universités des Provinces du Canada atlantique.- Les étudiants ayant accompli au moment du départ un minimum de 3 années d’études universitaires.- Les étudiants préinscrits dans une université en France pour la rentrée 2018-2019- Les étudiants devront être âgés de plus de 18 ans au moment du départ en France. ------ Le Service culturel du Consulat général de France dans les Provinces atlantiques soutient la mobilité universitaire et la coopération culturelle et artistique entre la France et les quatre provinces atlantiques. Deux fonds sont gérés conjointement avec la SNA : les Bourses France-Acadie (mobilité universitaire) et le Fonds France-Acadie (coopération culturelle et artistique).La Société Nationale de l'Acadie est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale.Informations :Théo BARRÈREAttaché culturel - Consulat Général de France dans les Provinces atlantiquestheo.barrere@diplomatie.gouv.fr(506) 862-3906Jessica BERNIERResponsable des dossiers jeunesse - Société Nationale de l’Acadie (SNA)jessica.bernier@snacadie.org(506) 853-0404

Galerie de photos



COMMUNIQUÉ DE PRESSE- La SNA s'inquiète du recul du français en Atlantique

COMMUNIQUÉ DE PRESSE- 

LA SNA S’INQUIÈTE DU RECUL DU FRANÇAIS EN ATLANTIQUE

Moncton, le 2 août 2017- En réponse à la publication des résultats de Statistique Canada du Recensement de 2016 sur les questions linguistiques, la Société nationale de l’Acadie (SNA) s’inquiète du recul observé de la langue française dans les provinces atlantiques, à l’exception de Terre-Neuve-et-Labrador où nous pouvons constater une légère hausse.

La SNA croit qu’il est primordial d’investir dans les communautés acadiennes afin d’assurer la pérennité de la langue française dans un contexte de minorité linguistique. Dans une optique de baisse démographique, il est d’autant plus important de miser sur des politiques visant à rendre plus accessible l’éducation et les services de garde en français et d’adopter une approche concertée en immigration afin d’assurer une nette augmentation des immigrants francophones dans la région. Les résultats publiés aujourd’hui démontrent que la proportion des francophones est restée relativement stable ou même légèrement à la hausse pour le reste du Canada, sauf pour les provinces Atlantique. Malgré que la SNA se réjouit de la croissance du fait français à Terre-Neuve-et-Labrador, elle déplore la diminution en nombre et en proportion de la population francophone dans l’ensemble des provinces maritimes.

Citation du président par intérim de la SNA, Xavier Lord-Giroux :
«Si l’Acadie des maritimes ressort du lot pancanadien de par le lent et perpétuel déclin de sa population francophone, c’est encore un signe que le gouvernement fédéral doit adopter une approche asymétrique pour assurer l’épanouissement des minorités dans leur diversité culturelle et socioéconomique. Les données du recensement démontrent amplement que l’Acadie, sur une base démolinguistique, requiert un traitement proactif et particularisé. Nous espérons que le nouveau plan d’action sur les langues officielles prendra en compte les besoins spécifiques des communautés acadiennes du Canada atlantique.»

À propos de la SNA : La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une organisation à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. Elle compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale.

Pour renseignements :
Émilie Caissie
Communications et évènements
emilie.caissie@snacadie.org


SNA logo final
pub passeport
pub vivre en acadie
celebrations2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE- La SNA s'inquiète du recul du français en Atlantique

COMMUNIQUÉ DE PRESSE- 

LA SNA S’INQUIÈTE DU RECUL DU FRANÇAIS EN ATLANTIQUE

Moncton, le 2 août 2017- En réponse à la publication des résultats de Statistique Canada du Recensement de 2016 sur les questions linguistiques, la Société nationale de l’Acadie (SNA) s’inquiète du recul observé de la langue française dans les provinces atlantiques, à l’exception de Terre-Neuve-et-Labrador où nous pouvons constater une légère hausse.

La SNA croit qu’il est primordial d’investir dans les communautés acadiennes afin d’assurer la pérennité de la langue française dans un contexte de minorité linguistique. Dans une optique de baisse démographique, il est d’autant plus important de miser sur des politiques visant à rendre plus accessible l’éducation et les services de garde en français et d’adopter une approche concertée en immigration afin d’assurer une nette augmentation des immigrants francophones dans la région. Les résultats publiés aujourd’hui démontrent que la proportion des francophones est restée relativement stable ou même légèrement à la hausse pour le reste du Canada, sauf pour les provinces Atlantique. Malgré que la SNA se réjouit de la croissance du fait français à Terre-Neuve-et-Labrador, elle déplore la diminution en nombre et en proportion de la population francophone dans l’ensemble des provinces maritimes.

Citation du président par intérim de la SNA, Xavier Lord-Giroux :
«Si l’Acadie des maritimes ressort du lot pancanadien de par le lent et perpétuel déclin de sa population francophone, c’est encore un signe que le gouvernement fédéral doit adopter une approche asymétrique pour assurer l’épanouissement des minorités dans leur diversité culturelle et socioéconomique. Les données du recensement démontrent amplement que l’Acadie, sur une base démolinguistique, requiert un traitement proactif et particularisé. Nous espérons que le nouveau plan d’action sur les langues officielles prendra en compte les besoins spécifiques des communautés acadiennes du Canada atlantique.»

À propos de la SNA : La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une organisation à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. Elle compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale.

Pour renseignements :
Émilie Caissie
Communications et évènements
emilie.caissie@snacadie.org


SNA logo final