Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Communiqué de presse- Monsieur André Magord récipiendaire du prix Marguerite-Maillet 2017
Moncton (N.-B.), le 23 octobre 2017 – L'Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l’Atlantique (APLAQA) et la Société Nationale de l’Acadie (SNA) sont heureuses de décerner le Prix Marguerite-Maillet 2017 à monsieur André Magord de Poitiers, France. Ce prix récompense chaque année, un professeur ou une professeure, chevronné-e (plus de 20 ans d’expérience) ou retraité-e, pour souligner sa contribution au développement et à l'étude des littératures acadiennes et francophones d'Amérique.Au cours de sa carrière, André Magord a contribué au développement et à l'étude des minorités francophones du Canada, et par le fait même des littératures acadienne et québécoise, en établissant un « pont » entre l'Amérique, plus particulièrement le Canada français, et la France. Il s’intéresse à l’Acadie depuis le début des années 1990 alors qu’il fait ses études doctorales à Terre-Neuve. Au fil des ans, il a mis en place de nombreuses initiatives de recherche et les publications qui ont contribué à une meilleure connaissance de l’Acadie et du Canada français en France. Le prix lui a été remis à Sudbury, Ontario, le 21 octobre dernier dans le cadre du banquet de clôture du Colloque annuel de l’APLAQA.La présidente de la SNA, Louise Imbeault, souligne que « la contribution remarquable de monsieur André Magord au développement des minorités francophones et à l’étude des littératures acadiennes et francophones d’Amérique, ainsi que ses nombreuses initiatives de recherches justifient l’attribution de ce prix portant le nom d’une grande Acadienne qu’est Marguerite Maillet. »L’Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l’Atlantique (APLAQA) a été fondée par Robert Viau en 1991 afin d’offrir aux chercheurs une plateforme qui briserait leur isolement relatif et permettrait de communiquer leurs découvertes sur des littératures alors en gestation.À propos : La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique, ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés en Atlantique, au Québec, en France et aux États-Unis. Son mandat est de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationaleL’APLAQA et la SNA sont partenaires de la remise du Prix Marguerite-Maillet depuis 2002. -30- Renseignements :Lucie HottePrésidente du juryChaire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada, Université d'Ottawalhotte@uottawa.caSur la photo de gauche à droite: Johanne Melançon, présidente du comité d’organisation du colloque 2018 de l’APLAQA qui a eu lieu à Sudbury, Ontario, Lucie Hotte, présidente du jury, André Magord, lauréat, Robert Viau, fondateur de l’APLAQA.

Galerie de photos



Parlement jeunesse de l’Acadie

Le Parlement jeunesse de l’Acadie (PJA) est une activité de la Commission jeunesse de l’Acadie (CJA) qui se déroule tous les deux ans et qui est organisée à tour de rôle par les associations jeunesse acadiennes.

Le PJA propose une simulation parlementaire avec 50 participants francophones âgés de 16 à 25 ans et qui sont originaires des provinces de l’Atlantique. Le PJA permet aux jeunes de vivre l'expérience d’un évènement jeunesse en français, de s’initier au système parlementaire canadien, de développer leur capacité en art oratoire et d'en apprendre davantage sur le réseau des organismes jeunesse francophones provinciaux.
Les participants ont également l'opportunité de découvrir la réalité et le patrimoine culturel de la communauté d’accueil.
Participants du PJA 2015 à FrederictonLa programmation du PJA est constituée de cinq volets :

• Une simulation en chambre, qui consiste à débattre de trois ou quatre projets de loi fictifs;
• Une formation au système parlementaire canadien;
• Un volet page qui propose à trois ou cinq jeunes de la province hôte une formation sur le rôle des pages en chambre;
• Un volet médias qui propose la couverture médiatique du PJA;
• Un volet d’activités socioculturelles permettant de découvrir la communauté d’accueil.




Le prochain PJA se déroulera en janvier 2017 à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard.








pub omia
pub fna
pub cria

Parlement jeunesse de l’Acadie

Le Parlement jeunesse de l’Acadie (PJA) est une activité de la Commission jeunesse de l’Acadie (CJA) qui se déroule tous les deux ans et qui est organisée à tour de rôle par les associations jeunesse acadiennes.

Le PJA propose une simulation parlementaire avec 50 participants francophones âgés de 16 à 25 ans et qui sont originaires des provinces de l’Atlantique. Le PJA permet aux jeunes de vivre l'expérience d’un évènement jeunesse en français, de s’initier au système parlementaire canadien, de développer leur capacité en art oratoire et d'en apprendre davantage sur le réseau des organismes jeunesse francophones provinciaux.
Les participants ont également l'opportunité de découvrir la réalité et le patrimoine culturel de la communauté d’accueil.
Participants du PJA 2015 à FrederictonLa programmation du PJA est constituée de cinq volets :

• Une simulation en chambre, qui consiste à débattre de trois ou quatre projets de loi fictifs;
• Une formation au système parlementaire canadien;
• Un volet page qui propose à trois ou cinq jeunes de la province hôte une formation sur le rôle des pages en chambre;
• Un volet médias qui propose la couverture médiatique du PJA;
• Un volet d’activités socioculturelles permettant de découvrir la communauté d’accueil.




Le prochain PJA se déroulera en janvier 2017 à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard.