Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

La Société Nationale de l’Acadie est fière de souligner Acadian Day.
Célébrée en Louisiane ce 24 novembre, cette journée nous invite à commémorer l’histoire de l’Acadie louisianaise. Entre l’exil du Grand Dérangement et l’aube nouvelle du dernier demi-siècle, elle comprend l'enracinement dans un monde inconnu et les épreuves incommensurables d’un environnement hostile à la pérennité de la langue, de la culture et de l’identité acadiennes. Le récit inspirant de l’Acadiana et l’effervescence de la culture cajun ont de quoi inspirer nos millions de compatriotes pour qui la résilience est un trait fondamental de l’héritage commun.Acadian Day compte parmi une quinzaine de jours fériés observés annuellement par l’État de Louisiane et représente, à ce titre, une reconnaissance officielle inégalée dans toute la diaspora. Selon la proclamation 138 JBE 2017 du gouvernement louisianais, que nous traduisons de l’anglais au français, Acadian Day commémore:...l’arrivée en Louisiane du peuple acadien de la colonie française d’Acadie après que celle-ci fut cédée à l’Angleterre en 1713, et reconnaît le fait qu’une part importante des développements initiaux de la Louisiane sur les plans économique et politique sont directement attribuables à l’oeuvre du peuple acadien, par l’entremise de sa culture des terres, de son emploi des ressources naturelles et de son intérêt déployé dans les domaines de l’autodétermination politique et de la démocratie américaine.Outre la contribution acadienne à l’évolution de la société louisianaise, il faut apprécier les progrès accomplis au cours des dernières décennies pour y revitaliser la culture et le fait français. Le Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL), créé en 1968, demeure à l’avant-plan de ce renouveau, qui s’observe notamment par la désignation d’une région acadienne de 22 paroisses, l’adoption du drapeau de l’Acadiana en 1974, l’élaboration de programmes d’immersion et universitaires francophones ainsi qu’un élan remarquable de production culturelle et scientifique.Malgré les adversités héritées d’une histoire éprouvante, on constate aujourd’hui en Louisiane un déploiement sans précédent de l’identité acadienne, de la langue française et de la culture cajun. Le futur est donc prometteur. 2018 marquera le cinquantième anniversaire du CODOFIL. Puis, en août 2019, à l’Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick, le Congrès mondial acadien réunira l’Acadie louisianaise avec l’ensemble de la diaspora pour une sixième fois depuis 1994.À l’occasion d’Acadian Day, la SNA encourage vivement la société civile acadienne à promouvoir l’Acadie louisianaise, son épanouissement ainsi que sa riche contribution au patrimoine culturel de l’Acadie, de la francophonie et de l’Amérique du Nord.Louise ImbeaultPrésidenteSociété nationale de l’Acadie

Galerie de photos



Communiqué de presse- Monsieur André Magord récipiendaire du prix Marguerite-Maillet 2017

Moncton (N.-B.), le 23 octobre 2017 – L'Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l’Atlantique (APLAQA) et la Société Nationale de l’Acadie (SNA) sont heureuses de décerner le Prix Marguerite-Maillet 2017 à monsieur André Magord de Poitiers, France. Ce prix récompense chaque année, un professeur ou une professeure, chevronné-e (plus de 20 ans d’expérience) ou retraité-e, pour souligner sa contribution au développement et à l'étude des littératures acadiennes et francophones d'Amérique.

Au cours de sa carrière, André Magord a contribué au développement et à l'étude des minorités francophones du Canada, et par le fait même des littératures acadienne et québécoise, en établissant un « pont » entre l'Amérique, plus particulièrement le Canada français, et la France. Il s’intéresse à l’Acadie depuis le début des années 1990 alors qu’il fait ses études doctorales à Terre-Neuve. Au fil des ans, il a mis en place de nombreuses initiatives de recherche et les publications qui ont contribué à une meilleure connaissance de l’Acadie et du Canada français en France. Le prix lui a été remis à Sudbury, Ontario, le 21 octobre dernier dans le cadre du banquet de clôture du Colloque annuel de l’APLAQA.

La présidente de la SNA, Louise Imbeault, souligne que « la contribution remarquable de monsieur André Magord au développement des minorités francophones et à l’étude des littératures acadiennes et francophones d’Amérique, ainsi que ses nombreuses initiatives de recherches justifient l’attribution de ce prix portant le nom d’une grande Acadienne qu’est Marguerite Maillet. »

L’Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l’Atlantique (APLAQA) a été fondée par Robert Viau en 1991 afin d’offrir aux chercheurs une plateforme qui briserait leur isolement relatif et permettrait de communiquer leurs découvertes sur des littératures alors en gestation.

À propos : La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique, ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés en Atlantique, au Québec, en France et aux États-Unis. Son mandat est de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale

L’APLAQA et la SNA sont partenaires de la remise du Prix Marguerite-Maillet depuis 2002.

-30-
Renseignements :
Lucie Hotte
Présidente du jury
Chaire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada, Université d'Ottawa
lhotte@uottawa.ca

Sur la photo de gauche à droite: Johanne Melançon, présidente du comité d’organisation du colloque 2018 de l’APLAQA qui a eu lieu à Sudbury, Ontario, Lucie Hotte, présidente du jury, André Magord, lauréat, Robert Viau, fondateur de l’APLAQA.

P11108721 1 1
250e anniversaire
Grand Pre carre accueil02
celebrations2016

Communiqué de presse- Monsieur André Magord récipiendaire du prix Marguerite-Maillet 2017

Moncton (N.-B.), le 23 octobre 2017 – L'Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l’Atlantique (APLAQA) et la Société Nationale de l’Acadie (SNA) sont heureuses de décerner le Prix Marguerite-Maillet 2017 à monsieur André Magord de Poitiers, France. Ce prix récompense chaque année, un professeur ou une professeure, chevronné-e (plus de 20 ans d’expérience) ou retraité-e, pour souligner sa contribution au développement et à l'étude des littératures acadiennes et francophones d'Amérique.

Au cours de sa carrière, André Magord a contribué au développement et à l'étude des minorités francophones du Canada, et par le fait même des littératures acadienne et québécoise, en établissant un « pont » entre l'Amérique, plus particulièrement le Canada français, et la France. Il s’intéresse à l’Acadie depuis le début des années 1990 alors qu’il fait ses études doctorales à Terre-Neuve. Au fil des ans, il a mis en place de nombreuses initiatives de recherche et les publications qui ont contribué à une meilleure connaissance de l’Acadie et du Canada français en France. Le prix lui a été remis à Sudbury, Ontario, le 21 octobre dernier dans le cadre du banquet de clôture du Colloque annuel de l’APLAQA.

La présidente de la SNA, Louise Imbeault, souligne que « la contribution remarquable de monsieur André Magord au développement des minorités francophones et à l’étude des littératures acadiennes et francophones d’Amérique, ainsi que ses nombreuses initiatives de recherches justifient l’attribution de ce prix portant le nom d’une grande Acadienne qu’est Marguerite Maillet. »

L’Association des professeurs des littératures acadienne et québécoise de l’Atlantique (APLAQA) a été fondée par Robert Viau en 1991 afin d’offrir aux chercheurs une plateforme qui briserait leur isolement relatif et permettrait de communiquer leurs découvertes sur des littératures alors en gestation.

À propos : La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique, ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés en Atlantique, au Québec, en France et aux États-Unis. Son mandat est de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale

L’APLAQA et la SNA sont partenaires de la remise du Prix Marguerite-Maillet depuis 2002.

-30-
Renseignements :
Lucie Hotte
Présidente du jury
Chaire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada, Université d'Ottawa
lhotte@uottawa.ca

Sur la photo de gauche à droite: Johanne Melançon, présidente du comité d’organisation du colloque 2018 de l’APLAQA qui a eu lieu à Sudbury, Ontario, Lucie Hotte, présidente du jury, André Magord, lauréat, Robert Viau, fondateur de l’APLAQA.

P11108721 1 1