Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Offre d'emploi - Responsable des opérations et relations stratégiques
Contrat d’un an (remplacement de congé de maternité)La Société Nationale de l’Acadie est à la recherche de la personne idéale pour un contrat d’un an au poste de Responsable des opérations et des relations stratégiques .La personne choisie travaillera de près avec la direction générale pour voir au bon fonctionnement des opérations de l’organisme ainsi que du développement et l’entretiens des relations stratégiques.Si vous...• êtes en quête d’un milieu de travail stimulant et créatif et que vous nourrissez une passion pour l’épanouissement du peuple acadien;• avez envie de partager votre passion pour l’innovation, la créativité et l’exploration avec une équipe enthousiaste et motivée, décidée d’aller au bout de ses idées et de réaliser son plein potentiel ;• avez envie de faire partie d’une petite équipe tissée serrée qui croit en la cause et au potentiel de l’Acadie;• avez envie de bénéficier d’un milieu de travail flexible et motivant;Nous sommes l’employeur que vous cherchez !Le travail qui vous attends :● Gestion des ressources humaines et financières;● Coordination des structures démocratiques de la SNA;● Liaison avec les membres de la SNA;● Coordination des relations stratégiques de la SNA. Principales responsabilités :● Appuyer la direction générale dans la recherche, la sollicitation et le démarchage pour le financement de l’organisme;● Appuyer la direction générale dans l’embauche, l’évaluation du rendement, l’encadrement du personnel selon les politiques en place;● En collaboration avec la direction générale et la responsable de la logistique, préparer et organiser les réunions du Conseil d’administration, l’Assemblée générale annuelle et toute autre réunion de comité ou de groupe de travail;● Assurer une communication régulière avec les groupes membres;● Assurer un partage fluide des documents et des informations entre les groupes membres;● Identifier et coordonner la livraison de formations communes entre les groupes;● Identifier les besoins de services partagés entre les membres et coordonne la livraison;● Collaborer à l’identification des stratégies politiques appropriées aux dossiers courants;● Assurer une bonne gestion des ententes de collaboration et des relations avec les partenaires de diverses instances gouvernementales;● Appuie et conseille la direction générale dans la négociation des ententes de collaborations de l’organisme.Exigences :● Maîtrise du français écrit et orale;● Minimum de 5 ans d’expériences de travail pertinente avec le poste;● Un diplôme ou une formation d’études postsecondaires dans un domaine connexe.Aptitudes recherchées :● Personne dynamique, innovatrice, faisant preuve de tact, de bon jugement et de diplomatie;● Personne débrouillarde, autonome et polyvalente;● Excellentes aptitudes à la résolution de problèmes;● Personne ayant une approche ciblée sur les membres;● Bonne gestion du temps et souci du détail;● Personne motivée et entrepreneuriale ayant envie de contribuer à un travail d’équipe;● Excellentes relations interpersonnelles et compétences de communication;● Expérience en gestion des ressources humaines est un atout.Ce poste comporte des avantages sociaux intéressants et une rémunération compétitive.Date d’entrée en fonction : le 12 février 2018Durée des fonctions : 55 semainesLieu de travail : Moncton (N.-B.)Si ce défi vous intéresse, faites-nous parvenir votre curriculum vitae accompagné d’une lettre de motivation faisant moins d’une page par courriel à veronique.mallet@snacadie.org, au plus tard le 12 janvier 2018.

Galerie de photos



Médaille Camille-Antoine Richard

Décernée pour la toute première fois en 2009, la Médaille Camille-Antoine Richard soulignera les réussites et le sens d’initiative d’une personne ou d’une organisation dévouée à l’épanouissement de la jeunesse acadienne. La médaille vise à reconnaître la contribution d’une personne ou d’une organisation au rayonnement de sa collectivité par l’épanouissement de la jeunesse acadienne. Le prix veut ainsi récompenser les réalisations qui inspirent les jeunes à travailler en collaboration et qui servent de modèle pour la conception, la mise en œuvre et le maintien de projets communautaires.

La Commission jeunesse de l’Acadie, oeuvrant sous l'égide de la SNA, a choisi de nommer ce nouveau prix « Médaille Camille-Antoine Richard » en raison de l'apport de M. Richard à l'éveil du leadership jeunesse acadien.

Camille-Antoine Richard.jpgOriginaire de Moncton et ayant vécu son enfance au pied même de ce que deviendra le campus de l’Université de Moncton, Camille-Antoine Richard est le premier Acadien à détenir une maîtrise en sociologie de l’Université Laval. En 1964, M. Richard est chargé de développer le programme de sociologie à l’Université de Moncton. Très rapidement, par son enseignement, ses écrits et son action communautaire, il devient une source d’inspiration pour les étudiantes et les étudiants. Il n’hésite pas à prendre position et questionner les détenteurs du pouvoir de ceux et celles qui dirigent les destinées des Acadiens. C’est ainsi qu’il incite la SNA à se renouveler dans l’intérêt de garder celle-ci pertinente aux yeux des jeunes. Ces actions ont mené la SNA à organiser le Ralliement de la jeunesse acadienne (RJA) en avril 1966. M. Richard était l’un des organisateurs. Le Ralliement constituait la première prise de parole de la jeunesse acadienne. Voici en quels termes M. Richard décrit le Ralliement :

« Le Ralliement a légitimé l’engagement politique (entendu dans son sens large et non partisan) d’une jeunesse en mal d’expression. En osant s’attaquer au pouvoir de la parole dominante et contraignante de l’élite traditionnelle, et contestant sa vision globalisante et prétendument unanime, le Ralliement sera politique, ébréchant le monopole du pouvoir du discours des notables. Le Ralliement ouvrait les écluses au pluralisme démocratique de la modernité, libérant la parole, cautionnant la contestation et la remise en question, appelant à long terme la participation des citoyens au choix des fins sociétales. »

Grand Pre carre accueil02
pub passeport
pub fna

Médaille Camille-Antoine Richard

Décernée pour la toute première fois en 2009, la Médaille Camille-Antoine Richard soulignera les réussites et le sens d’initiative d’une personne ou d’une organisation dévouée à l’épanouissement de la jeunesse acadienne. La médaille vise à reconnaître la contribution d’une personne ou d’une organisation au rayonnement de sa collectivité par l’épanouissement de la jeunesse acadienne. Le prix veut ainsi récompenser les réalisations qui inspirent les jeunes à travailler en collaboration et qui servent de modèle pour la conception, la mise en œuvre et le maintien de projets communautaires.

La Commission jeunesse de l’Acadie, oeuvrant sous l'égide de la SNA, a choisi de nommer ce nouveau prix « Médaille Camille-Antoine Richard » en raison de l'apport de M. Richard à l'éveil du leadership jeunesse acadien.

Camille-Antoine Richard.jpgOriginaire de Moncton et ayant vécu son enfance au pied même de ce que deviendra le campus de l’Université de Moncton, Camille-Antoine Richard est le premier Acadien à détenir une maîtrise en sociologie de l’Université Laval. En 1964, M. Richard est chargé de développer le programme de sociologie à l’Université de Moncton. Très rapidement, par son enseignement, ses écrits et son action communautaire, il devient une source d’inspiration pour les étudiantes et les étudiants. Il n’hésite pas à prendre position et questionner les détenteurs du pouvoir de ceux et celles qui dirigent les destinées des Acadiens. C’est ainsi qu’il incite la SNA à se renouveler dans l’intérêt de garder celle-ci pertinente aux yeux des jeunes. Ces actions ont mené la SNA à organiser le Ralliement de la jeunesse acadienne (RJA) en avril 1966. M. Richard était l’un des organisateurs. Le Ralliement constituait la première prise de parole de la jeunesse acadienne. Voici en quels termes M. Richard décrit le Ralliement :

« Le Ralliement a légitimé l’engagement politique (entendu dans son sens large et non partisan) d’une jeunesse en mal d’expression. En osant s’attaquer au pouvoir de la parole dominante et contraignante de l’élite traditionnelle, et contestant sa vision globalisante et prétendument unanime, le Ralliement sera politique, ébréchant le monopole du pouvoir du discours des notables. Le Ralliement ouvrait les écluses au pluralisme démocratique de la modernité, libérant la parole, cautionnant la contestation et la remise en question, appelant à long terme la participation des citoyens au choix des fins sociétales. »