Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

Le 4e Colloque Atlantique sur l’immigration francophone de la Société Nationale de l’Acadie est un succès
Moncton (N.-B.), 29 octobre 2018 -La Société Nationale de l’Acadie (SNA) par l'entremise de son Comité Atlantique sur l'Immigration Francophone (CAIF) a organisé son Colloque Atlantique sur l’immigration francophone, à Moncton (N.-B.) les mercredi et jeudi 24 et 25 octobre 2018. D’envergure régionale, il a regroupé les intervenants en immigration et gouvernements provinciaux des quatre provinces atlantiques, plusieurs ministères fédéraux ainsi que quelques intervenants internationaux. Plus d’une centaine de participants représentant une cinquantaine d’organismes y ont pris part sur les deux jours.Organisé en collaboration avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), cet événement a permis de faire un état des lieux et d’identifier des pistes d'actions communes en lien avec les enjeux et les défis en matière d'immigration francophone dans les quatre provinces de l’Atlantique. Une mise en commun des bonnes pratiques a notamment eu lieu afin de créer une cohésion régionale et d'accroître l'efficacité des services pour les nouvelles et les nouveaux arrivant.e.s.Madame Ségolène Royal, ancienne Ministre de l'environnement, de l'énergie et des affaires maritimes de la République Française, Présidente de la COP 21, Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique et envoyée spéciale pour la mise en oeuvre de l’Alliance solaire internationale et présidente de l’organisation non gouvernementale (ONG) « Désir d'avenir pour la planète », consacrée à la lutte contre le réchauffement climatique, a prononcé un discours d’ouverture marquant sur les changements climatiques et les migrations des populations que ceux-ci entraînent et entraîneront. À noter également, l’excellente présentation de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés sur son rôle ainsi que celle de la mairesse de la ville de Moncton qui a parlé de la place des municipalités dans les enjeux d’avenir tel que l’immigration.Citations« La promotion de l'immigration francophone est une priorité pour le gouvernement du Canada. Nous nous sommes engagés à accroître la proportion d'immigrants économiques francophones dans les communautés francophones en situation minoritaire hors Québec. »- L’honorable Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté« En plus de préserver la vitalité des communautés francophone et acadienne partout au Canada, les immigrants d’expression française qui s’établissent chez nous aident à combler les pénuries dans le marché du travail et permettent aux entreprises d’être plus productives, de croître et de contribuer à l’économie régionale. Le gouvernement du Canada reconnaît l’importance des acteurs communautaires comme la Société Nationale de l’Acadie dans le recrutement et l’intégration des immigrants francophones et nous sommes fiers d’appuyer le Colloque Atlantique sur l’Immigration Francophone. »- L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de l’APECALe Comité Atlantique sur l'Immigration Francophone (CAIF) a un rôle de concertation des organismes membres provenant des quatre provinces atlantiques, de représentation auprès de diverses instances gouvernementales et de promotion sur la scène internationale.La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique, ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés en Atlantique, au Québec, en France et aux États-Unis. Son mandat est de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale. -30-

Galerie de photos



VIe Conférence des OING et des OSC de la Francophonie

À quelques mois de la tenue du XIIe Sommet de la Francophonie, à Québec, en octobre 2008, Abdou
Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, a ouvert le 15 mai 2008 les travaux de la VIe Conférence des OING et des OSC de la Francophonie qui rassemble à Caraquet, capitale culturelle de l’Acadie (Canada-Nouveau-Brunswick), les représentants des 63 organisations internationales non gouvernementales (OING) et autres organisations de la société civile (OSC) accréditées auprès des instances de la Francophonie.

La Conférence des OING et des OSC réunissait des organisations de la société civile à vocation
internationale et ayant une compétence éprouvée dans l’une des quatre missions dévolues à la
Francophonie : la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique ; la
promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme; l’éducation, l’enseignement supérieur
et la recherche ; la coopération au service du développement durable et de la solidarité.
Les organisations de la société civile sont, depuis de nombreuses années, des partenaires actifs de la
Francophonie. En s’assurant du concours le plus large possible de ces organisations à l’élaboration et
à la réalisation de leurs programmes, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et les
quatre opérateurs** directs de la Francophonie s’enrichissent de leurs expériences d’acteurs de
terrain proches des préoccupations des populations.

La tenue de la VIe Conférence témoigne de la ferme volonté de la Francophonie d’associer les
organisations de la société civile à son action et de s’assurer ainsi de leur concours pour la poursuite
des objectifs qui leur sont communs. La Conférence s'est prononcé notamment sur les enjeux qui
seront discutés au XIIe Sommet de la Francophonie et doit faire part des conclusions de ses débats dans
un message adressé aux chefs d’État et de gouvernement.

La VIe Conférence était organisée par l’OIF en partenariat avec les gouvernements du Canada et du
Canada-Nouveau-Brunswick, co-hôtes de la Conférence. Six organisations de la société civile
membres de la Conférence ont leur siège au Canada.

La VIe Conférence des OING et des OSC était  précédée, le 14 mai 2008, d’une rencontre organisée
par la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) et la Société
Nationale de l’Acadie (SNA), deux organisations membres de la Conférence. Cette rencontre avait pour
but de favoriser le dialogue et le partenariat entre les organisations non-gouvernementales (ONG)
francophones canadiennes et les OING et OSC de la Francophonie.


Documents à télécharger

Le discours du Secrétaire général (format pdf, 67 Ko)
Le Communiqué de presse (format pdf, 20 Ko)

SOURCE : OIF
pub fna
celebrations2016
pub cria

VIe Conférence des OING et des OSC de la Francophonie

À quelques mois de la tenue du XIIe Sommet de la Francophonie, à Québec, en octobre 2008, Abdou
Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, a ouvert le 15 mai 2008 les travaux de la VIe Conférence des OING et des OSC de la Francophonie qui rassemble à Caraquet, capitale culturelle de l’Acadie (Canada-Nouveau-Brunswick), les représentants des 63 organisations internationales non gouvernementales (OING) et autres organisations de la société civile (OSC) accréditées auprès des instances de la Francophonie.

La Conférence des OING et des OSC réunissait des organisations de la société civile à vocation
internationale et ayant une compétence éprouvée dans l’une des quatre missions dévolues à la
Francophonie : la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique ; la
promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme; l’éducation, l’enseignement supérieur
et la recherche ; la coopération au service du développement durable et de la solidarité.
Les organisations de la société civile sont, depuis de nombreuses années, des partenaires actifs de la
Francophonie. En s’assurant du concours le plus large possible de ces organisations à l’élaboration et
à la réalisation de leurs programmes, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et les
quatre opérateurs** directs de la Francophonie s’enrichissent de leurs expériences d’acteurs de
terrain proches des préoccupations des populations.

La tenue de la VIe Conférence témoigne de la ferme volonté de la Francophonie d’associer les
organisations de la société civile à son action et de s’assurer ainsi de leur concours pour la poursuite
des objectifs qui leur sont communs. La Conférence s'est prononcé notamment sur les enjeux qui
seront discutés au XIIe Sommet de la Francophonie et doit faire part des conclusions de ses débats dans
un message adressé aux chefs d’État et de gouvernement.

La VIe Conférence était organisée par l’OIF en partenariat avec les gouvernements du Canada et du
Canada-Nouveau-Brunswick, co-hôtes de la Conférence. Six organisations de la société civile
membres de la Conférence ont leur siège au Canada.

La VIe Conférence des OING et des OSC était  précédée, le 14 mai 2008, d’une rencontre organisée
par la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) et la Société
Nationale de l’Acadie (SNA), deux organisations membres de la Conférence. Cette rencontre avait pour
but de favoriser le dialogue et le partenariat entre les organisations non-gouvernementales (ONG)
francophones canadiennes et les OING et OSC de la Francophonie.


Documents à télécharger

Le discours du Secrétaire général (format pdf, 67 Ko)
Le Communiqué de presse (format pdf, 20 Ko)

SOURCE : OIF