Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

La SNA réclame un financement pour les célébrations de la Fête nationale de l’Acadie
COMMUNIQUÉPour diffusion immédiate                     La SNA réclame un financement pour les célébrations de la Fête nationale de l’Acadie Moncton, N-B., 15 mars 2019 -La Société Nationale de l’Acadie (SNA) exhorte le ministère du Patrimoine canadien d’intégrer la Fête nationale de l’Acadie à la liste des célébrations officielles faisant partie de la programmation des « Journées Canada en fête » financées par le gouvernement fédéral. Cette demande, maintes fois répétée, demeure toujours sans réponse. Elle demande, par la même occasion, qu’une enveloppe de 500 000 $ soit créée par le gouvernement fédéral pour permettre aux Acadiennes et aux Acadiens de célébrer leur fête nationale à la hauteur des autres peuples fondateurs du pays. À l’heure actuelle, le volet « Le Canada en fête », du Programme des célébrations et commémorations du ministère du Patrimoine canadien, appuie financièrement des activités communautaires organisées dans le cadre de quatre journées exclusivement : la Journée nationale des peuples autochtones (21 juin); la Saint-Jean-Baptiste (24 juin); la Journée canadienne du multiculturalisme (27 juin); et la fête du Canada (1erjuillet).« En cette année du 50e anniversaire de la Loi sur les langues officiellesdu Canada et du 25e anniversaire du Congrès mondial acadien, il nous apparaît tout à fait légitime de réclamer que notre fête nationale soit reconnue et fasse partie intégrante de la programmation «Journées Canada en fête» du ministère du Patrimoine canadien, affirme la présidente de la SNA, Louise Imbeault. «La Fête nationale de l’Acadie, célébrée depuis plus de 125 ans, mérite amplement sa place dans ces célébrations qui mettent en valeur l’évolution de notre pays et qui font découvrir et apprécier la richesse et la diversité de la société canadienne. Le 15 août, c’est une occasion de célébrer un riche héritage, une culture vibrante et une identité forte.» La SNA vient d’envoyer une lettre au ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez, lui demandant de rectifier la situation et d’accorder aux célébrations du 15 août la place qui lui revient au sein des «Journées Canada en fête» et un soutien financier annuel d’Ottawa pour reconnaître la place prépondérante de l’Acadie dans la mosaïque canadienne et dans l’optique d’un traitement équitable et asymétrique des minorités linguistiques de langue officielle. La SNA est convaincue qu’un financement fédéral pour les célébrations du 15 août pourrait occasionner des retombées culturelles et économiques positives, non seulement dans les provinces de l’Atlantique et même partout au pays. - 30 -

Galerie de photos



La réglementation du stage




STATUT DU STAGE


Un stage n'est pas un emploi impliquant une rémunération minimale et obligatoire. C'est un période de formation et d'apprentissage durant laquelle un jeune met au service d'un organisme ses compétences et son savoir-faire.
Il n'y a pas de contrat de travail à signer pour la réalisation d'un stage. Toutefois, une entente de stage doit être signée entre le stagiaire, sa structure d'accueil et l'OMIA.
Cette entente engage toutes les parties à réaliser le stage dans les termes et conditions indiqués.



LA RESPONSABILITÉ DE LA STRUCTURE D'ACCUEIL


La structure d'accueil est responsable du stagiaire lors de ses heures de travail effectuées à son service. Elle doit pouvoir le couvrir et l'assurer sur son lieu de travail. Parallèlement, le stagiaire est couvert civilement par son assurance personnelle. La structure d'accueil n'est donc pas responsable du stagiaire et de ses faits en dehors des heures de travail.




LA RÉMUNÉRATION


un stage n'est pas obligatoirement rémunéré. Toutefois, nous encourageons les structures d'accueil à offrir à leur stagiaire des indemnités sous forme de per diem ou d'avantages en nature (mis à disposition d'un logement, prise en charge des frais de transports, de la nourriture...) en fonction de leurs possibilités et de leur politique. Certains stages peuvent être de longue durée, ce qui implique un investissement personnel et financier de la part des jeunes stagiaires. Avoir un soutien de la part des structures d'accueil facilite ainsi le séjour à l'étranger de ces jeunes.




LES CONDITIONS DE TRAVAIL


les conditions de travail du stagiaire doivent être décidées pendant l'entretien et/ou la signature de l'entente de stage entre la structure d'accueil et le stagiaire. Faisant partie intégrante de l'équipe, les stagiaires doivent être sous la même politique et le même règlement intérieur de la structure d'accueil (nombre d'heure de travail, nombre de congés, les arrêts maladie...). De même, les stagiaires bénéficient de l'égalité de traitement avec tout employé en matière de conditions de travail fédérales et provinciales.





LE STAGE ET SES DÉFINITIONS

LES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES

L'INTÉGRATION DU JEUNE DANS VOTRE ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL






Pub SNA 1
pub omia
pub cria

La réglementation du stage




STATUT DU STAGE


Un stage n'est pas un emploi impliquant une rémunération minimale et obligatoire. C'est un période de formation et d'apprentissage durant laquelle un jeune met au service d'un organisme ses compétences et son savoir-faire.
Il n'y a pas de contrat de travail à signer pour la réalisation d'un stage. Toutefois, une entente de stage doit être signée entre le stagiaire, sa structure d'accueil et l'OMIA.
Cette entente engage toutes les parties à réaliser le stage dans les termes et conditions indiqués.



LA RESPONSABILITÉ DE LA STRUCTURE D'ACCUEIL


La structure d'accueil est responsable du stagiaire lors de ses heures de travail effectuées à son service. Elle doit pouvoir le couvrir et l'assurer sur son lieu de travail. Parallèlement, le stagiaire est couvert civilement par son assurance personnelle. La structure d'accueil n'est donc pas responsable du stagiaire et de ses faits en dehors des heures de travail.




LA RÉMUNÉRATION


un stage n'est pas obligatoirement rémunéré. Toutefois, nous encourageons les structures d'accueil à offrir à leur stagiaire des indemnités sous forme de per diem ou d'avantages en nature (mis à disposition d'un logement, prise en charge des frais de transports, de la nourriture...) en fonction de leurs possibilités et de leur politique. Certains stages peuvent être de longue durée, ce qui implique un investissement personnel et financier de la part des jeunes stagiaires. Avoir un soutien de la part des structures d'accueil facilite ainsi le séjour à l'étranger de ces jeunes.




LES CONDITIONS DE TRAVAIL


les conditions de travail du stagiaire doivent être décidées pendant l'entretien et/ou la signature de l'entente de stage entre la structure d'accueil et le stagiaire. Faisant partie intégrante de l'équipe, les stagiaires doivent être sous la même politique et le même règlement intérieur de la structure d'accueil (nombre d'heure de travail, nombre de congés, les arrêts maladie...). De même, les stagiaires bénéficient de l'égalité de traitement avec tout employé en matière de conditions de travail fédérales et provinciales.





LE STAGE ET SES DÉFINITIONS

LES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES

L'INTÉGRATION DU JEUNE DANS VOTRE ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL