Rejoindre la

communauté OMIA

 Facebook
OMIA
SPAASI
Logo commémoration
Immigration
Vivre en Acadie
  • diaporama2
  • diaporama 4
  • diaporama 6

Dernières nouvelles

La SNA réclame un financement pour les célébrations de la Fête nationale de l’Acadie
COMMUNIQUÉPour diffusion immédiate                     La SNA réclame un financement pour les célébrations de la Fête nationale de l’Acadie Moncton, N-B., 15 mars 2019 -La Société Nationale de l’Acadie (SNA) exhorte le ministère du Patrimoine canadien d’intégrer la Fête nationale de l’Acadie à la liste des célébrations officielles faisant partie de la programmation des « Journées Canada en fête » financées par le gouvernement fédéral. Cette demande, maintes fois répétée, demeure toujours sans réponse. Elle demande, par la même occasion, qu’une enveloppe de 500 000 $ soit créée par le gouvernement fédéral pour permettre aux Acadiennes et aux Acadiens de célébrer leur fête nationale à la hauteur des autres peuples fondateurs du pays. À l’heure actuelle, le volet « Le Canada en fête », du Programme des célébrations et commémorations du ministère du Patrimoine canadien, appuie financièrement des activités communautaires organisées dans le cadre de quatre journées exclusivement : la Journée nationale des peuples autochtones (21 juin); la Saint-Jean-Baptiste (24 juin); la Journée canadienne du multiculturalisme (27 juin); et la fête du Canada (1erjuillet).« En cette année du 50e anniversaire de la Loi sur les langues officiellesdu Canada et du 25e anniversaire du Congrès mondial acadien, il nous apparaît tout à fait légitime de réclamer que notre fête nationale soit reconnue et fasse partie intégrante de la programmation «Journées Canada en fête» du ministère du Patrimoine canadien, affirme la présidente de la SNA, Louise Imbeault. «La Fête nationale de l’Acadie, célébrée depuis plus de 125 ans, mérite amplement sa place dans ces célébrations qui mettent en valeur l’évolution de notre pays et qui font découvrir et apprécier la richesse et la diversité de la société canadienne. Le 15 août, c’est une occasion de célébrer un riche héritage, une culture vibrante et une identité forte.» La SNA vient d’envoyer une lettre au ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez, lui demandant de rectifier la situation et d’accorder aux célébrations du 15 août la place qui lui revient au sein des «Journées Canada en fête» et un soutien financier annuel d’Ottawa pour reconnaître la place prépondérante de l’Acadie dans la mosaïque canadienne et dans l’optique d’un traitement équitable et asymétrique des minorités linguistiques de langue officielle. La SNA est convaincue qu’un financement fédéral pour les célébrations du 15 août pourrait occasionner des retombées culturelles et économiques positives, non seulement dans les provinces de l’Atlantique et même partout au pays. - 30 -

Galerie de photos



Retours sur expérience





LE RÉSEAU DES JEUNES


Besoin de conseils, d'informations ou de bons plans?
Laisse ici tes coordonnées afin d'échanger avec d'autres jeunes ayant vécu, vivant ou allant vivre un séjour à l'étranger. 

VOS TÉMOIGNAGES

Fais-nous partager ton expérience à l'étranger via un article, une vidéo, des photos...
Envoye tes documents

        

Recevoir les offres mobilité








VOYAGES AUX ÉTATS-UNIS (francophone)


"Le stage me permet d'en apprendre davantage sur la situation du français dans le Nord du Maine (surtout le rapport qu'ont les gens de la région à la langue) et sur la culture acadienne de la région.
Il est intéressant de constater qu'un certain nombre de personnes parle encore français malgré le fait que la population du Maine n'a jamais eu accès à des écoles françaises (voire qu'on avait même banni l'usage du français dans les écoles à une certaine époque). Le stage me permet de découvrir comment les jeunes du Nord du Maine envisagent leur avenir comme Acadiens et comme francophones (ou francophiles).
Je découvre un certain nombre de petits bijoux (notamment des lieux, des coutumes, de la littérature, de la musique, les contes et les légendes de la place) et en plus, les gens sont vraiment accueillants et chaleureux !"

Luc
Stage à Fort-Kent : janvier-mars 2013
Maine – USA
Luc Leger



Ariane JCT Lousiane 2013  "Au début janvier, j'atterrissais à Lafayette avec beaucoup d'anticipation. La Louisiane a toujours été pour moi un lieu mythique, dans ce sens qu'elle faisait partie de mon imaginaire et qu'avant même d'y mettre les pieds, je lui associais inconsciemment des couleurs, des images, des sons, des accents, des visages, des histoires. Au cours des dernières semaines, j'ai eu l'occasion de vivre cette Louisiane et de découvrir sa réalité. Les préconceptions que je m'en étais faites furent peu à peu remplacées par de vrais visages, musiques, accents et histoires qui resteront à jamais ancrés dans ma mémoire. Il ne me reste que la moitié de la durée de mon stage ici et je suis déjà nostalgique à l'idée de partir. Les contacts personnels et professionnels que j'y fais au quotidien m'auront certainement permis d'élargir mon réseau et d'acquérir une expérience de travail enrichissante au sein d'une francophonie qui nous est à la fois très similaire et complètement distincte. La Louisiane est un endroit où les gens sont empreints de joie de vivre et de fierté, et je me compte privilégiée d'avoir pu m'imprégner de sa ténacité à faire rayonner la francophonie ainsi que la culture cadienne et créole."

Ariane, 27 ans
Stage à Lafayette: janvier-mars 2013
Lousiane – USA


VOYAGES EN FRANCE


OlivierC OMIA      ''Ce stage permet de devenir réellement indépendant et de vivre concrètement des cultures différentes. Mon stage plus précisément donnait l'occasion de renforcer solidement son appartenance à son pays natale et à tisser des liens avec des cultures étrangères.''

Olivier, 19 ans – stage dans le calvados



''Professionnellement, ce stage m'a permis de répondre à beaucoup de question que je me posais. Cette expérience a été très révélatrice pour moi et très bénéfique. Il y a bien des gens qui errent toute une vie afin de trouver leur vraie voie. C'est en effectuant ce stage que j'ai découvert ce que je voulais réellement faire et de quelle façon je voulais contribuer à l'humanité. Je souhaite que bien d'autres jeunes auront l'occasion de vivre des expériences semblables, et comme on dit: « Les voyages forment la jeunesse. »''

Kévin, 26 ans – stage dans le Calvados
     KevinA OMIA



Roxame OMIA      ''Ce stage m'a permis de réaliser encore plus l'importance des chimistes et des biochimistes dans la société; on tient trop souvent pour acquis notre eau potable et la qualité de notre environnement et on ne voit pas tout le travail fait derrière par les experts en santé publique. J'ai également pu voir la recherche sous un autre angle et cela m'a donné envie de continuer dans cette voie.
Bref, je voudrais remercier la FFAJ et la SNA de m'avoir accordé cette bourse et d'ainsi favoriser des collaborations entre la jeunesse de l'Acadie et de la France; les deux peuples ont encore beaucoup à apprendre sur l'un comme sur l'autre.''

Roxane, 20 ans - bourse FFAJ - stage en Bretagne



''Avec mes ami(e)s (...), j'en ai convaincu quelques-uns à venir au Canada et plus précisément en Acadie. Ils ont été charmés par quelques anecdotes intéressantes du coin (expressions, attractions, coutumes, paysage, bilinguisme, etc.) ainsi que par mon entregent et ma bonne humeur. Autre fait, il serait intéressant de réaliser un projet comme celui de la Caravane des sports au Nouveau-Brunswick pour maintenir les jeunes en forme ainsi que pour les divertir. Ce ne sont pas tous les villages qui ont l'opportunité d'offrir des services sportifs à sa communauté. Je crois que cette initiative pourrait être que bénéfique.''

Marilyne – stage dans la Vienne
     MarilyneG OMIA



''Mon stage était ma première expérience de voyage à l'étranger et j'ai tout-à-fait adoré. 
J'ai été très bien reçu dans l'entreprise et la ville où j'ai fait mon stage. Puisque le stage était d'une durée de 2 mois j'ai vraiment pu m'imprégner de la culture et des habitudes quotidiennes tant dans les habitudes de travail que dans les habitudes sociales.''

Marie-Hélène, 26 ans - stage dans le Calvados

          



"En plus de me permettre d’obtenir des crédits universitaires reconnus par l’Université Laval et de contribuer à l’obtention de la mention « profil international » sur mon diplôme, ce stage m’a réellement permis d’approfondir et de diversifier ma formation en plus de me faire découvrir une région merveilleuse de la France. J’intégrerais bientôt le marché du travail comme jeune journaliste et il est indéniable que j’ai aujourd’hui une corde de plus à mon arc. Tout cela fut possible grâce au soutien de la Fondation Franco-Acadienne pour la jeunesse. Merci de m’avoir permis de vivre cette expérience incroyable. Merci de m’avoir fait confiance !"

Catherine - Stage dans le Nord
 




VOYAGES EN BELGIQUE

''Ce stage en Belgique a été pour moi trois semaines inoubliables. Je le conseil à tous les gens qui veulent vivre une expérience hors de l'ordinaire et rencontrer des gens de la francophonie internationale. C'est beau de voir que des gens qui sont de langue maternelle autre que le français sont intéressés à apprendre cette belle langue qui est la nôtre. Le souvenir le plus précieux que j'ai rapporté de ce voyage, c'est définitivement les ami(e)s que j'ai rencontré. Je planifie déjà mon prochain voyage à l'international pour aller les visiter! ''

Maryse, cours d'été - Université Libre de Bruxelles
    MaryseL OMIA



        "Une meilleure connaissance de la culture belge et une mise en relation de la situation linguistique de la Belgique qui, on peut facilement le voir, partage avec l'Acadie certaines préoccupations liées à la dualité linguistique. Ça a été intéressant de s'interroger sur le sur la façon dont est géré la situation dans ce pays. C'est aussi une chance de faire découvrir l'Acadie à des personnes qui n'ont aucune idée de son existence. Pour moi c'est important de leur faire comprendre qu'il n'y a pas seulement un peuple francophone au Canada et que la francophonie canadienne à plusieurs facettes. J'ai eu la chance de rencontrer plusieurs traducteurs et d'échanger avec eux sur le sujet, sur la passion des langues. Ça a été très intéressant de voir la façon avec laquelle ils abordaient la langue française et les motivations qui les avaient poussé à apprendre le français dans un cadre professionnel ou personnel. J'ai donc eu la chance de rencontrer des gens du même domaine de travail, mais aussi la chance de tisser des amitiés avec des gens d'un peu partout à travers le monde.''

Marc-André, cours d'été - Université Libre de Bruxelles
 


 
 
Le point de départ pour bien partir, et mieux revenir!  


 
 
pub cria
Pub SNA 1
pub passeport

Retours sur expérience





LE RÉSEAU DES JEUNES


Besoin de conseils, d'informations ou de bons plans?
Laisse ici tes coordonnées afin d'échanger avec d'autres jeunes ayant vécu, vivant ou allant vivre un séjour à l'étranger. 

VOS TÉMOIGNAGES

Fais-nous partager ton expérience à l'étranger via un article, une vidéo, des photos...
Envoye tes documents

        

Recevoir les offres mobilité








VOYAGES AUX ÉTATS-UNIS (francophone)


"Le stage me permet d'en apprendre davantage sur la situation du français dans le Nord du Maine (surtout le rapport qu'ont les gens de la région à la langue) et sur la culture acadienne de la région.
Il est intéressant de constater qu'un certain nombre de personnes parle encore français malgré le fait que la population du Maine n'a jamais eu accès à des écoles françaises (voire qu'on avait même banni l'usage du français dans les écoles à une certaine époque). Le stage me permet de découvrir comment les jeunes du Nord du Maine envisagent leur avenir comme Acadiens et comme francophones (ou francophiles).
Je découvre un certain nombre de petits bijoux (notamment des lieux, des coutumes, de la littérature, de la musique, les contes et les légendes de la place) et en plus, les gens sont vraiment accueillants et chaleureux !"

Luc
Stage à Fort-Kent : janvier-mars 2013
Maine – USA
Luc Leger



Ariane JCT Lousiane 2013  "Au début janvier, j'atterrissais à Lafayette avec beaucoup d'anticipation. La Louisiane a toujours été pour moi un lieu mythique, dans ce sens qu'elle faisait partie de mon imaginaire et qu'avant même d'y mettre les pieds, je lui associais inconsciemment des couleurs, des images, des sons, des accents, des visages, des histoires. Au cours des dernières semaines, j'ai eu l'occasion de vivre cette Louisiane et de découvrir sa réalité. Les préconceptions que je m'en étais faites furent peu à peu remplacées par de vrais visages, musiques, accents et histoires qui resteront à jamais ancrés dans ma mémoire. Il ne me reste que la moitié de la durée de mon stage ici et je suis déjà nostalgique à l'idée de partir. Les contacts personnels et professionnels que j'y fais au quotidien m'auront certainement permis d'élargir mon réseau et d'acquérir une expérience de travail enrichissante au sein d'une francophonie qui nous est à la fois très similaire et complètement distincte. La Louisiane est un endroit où les gens sont empreints de joie de vivre et de fierté, et je me compte privilégiée d'avoir pu m'imprégner de sa ténacité à faire rayonner la francophonie ainsi que la culture cadienne et créole."

Ariane, 27 ans
Stage à Lafayette: janvier-mars 2013
Lousiane – USA


VOYAGES EN FRANCE


OlivierC OMIA      ''Ce stage permet de devenir réellement indépendant et de vivre concrètement des cultures différentes. Mon stage plus précisément donnait l'occasion de renforcer solidement son appartenance à son pays natale et à tisser des liens avec des cultures étrangères.''

Olivier, 19 ans – stage dans le calvados



''Professionnellement, ce stage m'a permis de répondre à beaucoup de question que je me posais. Cette expérience a été très révélatrice pour moi et très bénéfique. Il y a bien des gens qui errent toute une vie afin de trouver leur vraie voie. C'est en effectuant ce stage que j'ai découvert ce que je voulais réellement faire et de quelle façon je voulais contribuer à l'humanité. Je souhaite que bien d'autres jeunes auront l'occasion de vivre des expériences semblables, et comme on dit: « Les voyages forment la jeunesse. »''

Kévin, 26 ans – stage dans le Calvados
     KevinA OMIA



Roxame OMIA      ''Ce stage m'a permis de réaliser encore plus l'importance des chimistes et des biochimistes dans la société; on tient trop souvent pour acquis notre eau potable et la qualité de notre environnement et on ne voit pas tout le travail fait derrière par les experts en santé publique. J'ai également pu voir la recherche sous un autre angle et cela m'a donné envie de continuer dans cette voie.
Bref, je voudrais remercier la FFAJ et la SNA de m'avoir accordé cette bourse et d'ainsi favoriser des collaborations entre la jeunesse de l'Acadie et de la France; les deux peuples ont encore beaucoup à apprendre sur l'un comme sur l'autre.''

Roxane, 20 ans - bourse FFAJ - stage en Bretagne



''Avec mes ami(e)s (...), j'en ai convaincu quelques-uns à venir au Canada et plus précisément en Acadie. Ils ont été charmés par quelques anecdotes intéressantes du coin (expressions, attractions, coutumes, paysage, bilinguisme, etc.) ainsi que par mon entregent et ma bonne humeur. Autre fait, il serait intéressant de réaliser un projet comme celui de la Caravane des sports au Nouveau-Brunswick pour maintenir les jeunes en forme ainsi que pour les divertir. Ce ne sont pas tous les villages qui ont l'opportunité d'offrir des services sportifs à sa communauté. Je crois que cette initiative pourrait être que bénéfique.''

Marilyne – stage dans la Vienne
     MarilyneG OMIA



''Mon stage était ma première expérience de voyage à l'étranger et j'ai tout-à-fait adoré. 
J'ai été très bien reçu dans l'entreprise et la ville où j'ai fait mon stage. Puisque le stage était d'une durée de 2 mois j'ai vraiment pu m'imprégner de la culture et des habitudes quotidiennes tant dans les habitudes de travail que dans les habitudes sociales.''

Marie-Hélène, 26 ans - stage dans le Calvados

          



"En plus de me permettre d’obtenir des crédits universitaires reconnus par l’Université Laval et de contribuer à l’obtention de la mention « profil international » sur mon diplôme, ce stage m’a réellement permis d’approfondir et de diversifier ma formation en plus de me faire découvrir une région merveilleuse de la France. J’intégrerais bientôt le marché du travail comme jeune journaliste et il est indéniable que j’ai aujourd’hui une corde de plus à mon arc. Tout cela fut possible grâce au soutien de la Fondation Franco-Acadienne pour la jeunesse. Merci de m’avoir permis de vivre cette expérience incroyable. Merci de m’avoir fait confiance !"

Catherine - Stage dans le Nord
 




VOYAGES EN BELGIQUE

''Ce stage en Belgique a été pour moi trois semaines inoubliables. Je le conseil à tous les gens qui veulent vivre une expérience hors de l'ordinaire et rencontrer des gens de la francophonie internationale. C'est beau de voir que des gens qui sont de langue maternelle autre que le français sont intéressés à apprendre cette belle langue qui est la nôtre. Le souvenir le plus précieux que j'ai rapporté de ce voyage, c'est définitivement les ami(e)s que j'ai rencontré. Je planifie déjà mon prochain voyage à l'international pour aller les visiter! ''

Maryse, cours d'été - Université Libre de Bruxelles
    MaryseL OMIA



        "Une meilleure connaissance de la culture belge et une mise en relation de la situation linguistique de la Belgique qui, on peut facilement le voir, partage avec l'Acadie certaines préoccupations liées à la dualité linguistique. Ça a été intéressant de s'interroger sur le sur la façon dont est géré la situation dans ce pays. C'est aussi une chance de faire découvrir l'Acadie à des personnes qui n'ont aucune idée de son existence. Pour moi c'est important de leur faire comprendre qu'il n'y a pas seulement un peuple francophone au Canada et que la francophonie canadienne à plusieurs facettes. J'ai eu la chance de rencontrer plusieurs traducteurs et d'échanger avec eux sur le sujet, sur la passion des langues. Ça a été très intéressant de voir la façon avec laquelle ils abordaient la langue française et les motivations qui les avaient poussé à apprendre le français dans un cadre professionnel ou personnel. J'ai donc eu la chance de rencontrer des gens du même domaine de travail, mais aussi la chance de tisser des amitiés avec des gens d'un peu partout à travers le monde.''

Marc-André, cours d'été - Université Libre de Bruxelles
 


 
 
Le point de départ pour bien partir, et mieux revenir!