(English will follow) ATLANTIQUE, 19 octobre 2020 – La Société Nationale de l’Acadie (SNA) condamne les actes de violence qui ont pris place en Nouvelle-Écosse depuis les dernières semaines dans le cadre du conflit entourant la pêche au homard. La présidente de l’organisme porte-parole de l’Acadie, Mme Louise Imbeault, appelle au calme et au dialogue.


«Ce conflit ne pourra pas être résolu par l'intimidation et la violence. Il est important de comprendre que ces actions blessent tout le monde, autochtones comme non-autochtones. Nous condamnons ces gestes dans les termes les plus forts possible et réitérons notre appel au calme et au dialogue entre les communautés.»


Lors de la conférence de presse du lundi 19 octobre, le Gouvernement du Canada a reconnu sans équivoque le droit des peuples autochtones à la pêche de subsistance. Dans un même souffle, les ministres responsables ont réclamé du temps et de l’espace pour mener à bien et en privé les négociations avec les porte-paroles des peuples autochtones.

«Nous espérons que les besoins des communautés côtières seront également pris en compte lors de ces discussions et que celles-ci ne s'étendront pas trop longtemps», exprime la présidente.


La SNA rappelle que l’Acadie entretient des liens d’amitié et de collaboration depuis de nombreuses années avec les nations Mi’kmaq et Malécites. Il nous faut protéger cette alliance en vigueur depuis des générations, souligne Mme Imbeault.


« Comme l’a si bien dit M. Brian Francis, interprète de la langue Mi’kmaq au Parlement du Canada et membre de la Première nation d’Elsipogtog, dans une déclaration publique vendredi dernier, ce conflit n’est pas entre Acadiens, Mi’kmaq et Canadiens, mais bien au sujet de l'accès à une ressource partagée. Nous ne le rappellerons jamais assez: les peuples autochtones sont nos alliés et nous les leurs. »


  • La SNA a signé une entente de reconnaissance d’entraide avec le Grand Chef Mi’kmaq John Joe Sark, en 1993. Elle a également signé en 2010 un accord de paix et d’amitié avec la Confédération des Mi’kmaq du Nouveau-Brunswick, avec le Chef régional Roger Augustine. 
  • En 2017, la SNA était à Grand-Pré lors des Retrouvailles pour soutenir les efforts de dialogue, de vérité et de réconciliation avec les peuples des Premières Nations Mi’kmaq et Malécites.
  • Plus récemment, la SNA a réitéré son appui aux Premières nations dans leurs revendications auprès du Gouvernement du Canada et des Provinces quant à une enquête sur le racisme systémique dont elles sont victimes.
  • Et enfin, la SNA a décidé de mettre sur pied un comité de travail dont le mandat est d'identifier des actions concrètes qui permettraient de mettre en oeuvre les principes des ententes de reconnaissance déjà signées.

 

Stop violence and bullying: let’s make way for dialogue


ATLANTIC, October 19, 2020 - The Société Nationale de l'Acadie (SNA) condemns the acts of violence that have taken place in Nova Scotia in recent weeks in the context of an  ongoing conflict over the lobster fishery. The president of the SNA, Louise Imbeault, calls for calm and dialogue.


“This conflict cannot be resolved through intimidation and violence. It is important to understand that these actions hurt everyone, First Nations people and non-First Nations people alike. We condemn these violent acts in the strongest possible terms and reiterate our call for calm and dialogue in between communities. ”


At a press conference on Monday, October 19, the Government of Canada unequivocally recognized the right of indigenous peoples to subsistence fishing. At the same time, the file holding ministers demanded time and space to negotiate in private with spokespersons for First Nations people.

"We hope that the needs of coastal communities will also be taken into account during these discussions, and that these discussions will be resolved in a timely manner" said the president of SNA.


Acadie has maintained ties of friendship and collaboration for many years with the Mi'kmaq and Maliseet nations, says Louise Imbeault. We must protect this alliance, which has been in effect for generations, she says.


“As Mr. Brian Francis, interpreter of the Mi'kmaq language in the Parliament of Canada and member of the Elsipogtog First Nation, said so well in a public statement last Friday, this conflict is not between Acadians, Mi'kmaq and Canadians, but about access to a shared resource. We cannot stress it enough: Indigenous peoples are our allies and we are theirs. "


  • The SNA signed a mutual recognition and aid agreement with Grand Chief Mi'kmaq John Joe Sark in 1993. The Acadian organization also signed in 2010 a peace and friendship agreement with the Mi'kmaq Confederation of New Brunswick , with Regional Chief Roger Augustine.
  • In 2017, the SNA was in Grand-Pré during the Retrouvailles to support efforts for dialogue, truth and reconciliation with the peoples of the Mi'kmaq and Maliseet First Nations.
  • More recently, the SNA reiterated its support to First Nations in their demands to the Government of Canada and the provinces for an investigation into systemic racism in place within canadian institutions, of which they are victims.
  • And finally, the SNA has set up a working committee whose mandate is to identify concrete actions that would enable the principles of the recognition agreements already signed to be implemented.


-30-


La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une société à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale.
_____________________________________

The Société Nationale de l'Acadie (SNA) is a non-profit society that brings together the four francophone associations that represent the Atlantic provinces as well as the four youth associations. The SNA also has affiliate members in Quebec, France and the United States. Its mandate is to represent the Acadian people on the Atlantic, national and international stages.


POUR TOUTE DEMANDE MÉDIA/FOR ANY MEDIA REQUEST

Société Nationale de l'Acadie

Anthony Doiron
Coordonnateur des communications et de la recherche/Communications and Research Coordinator
communications@snacadie.org
1 (506) 295-6301