ATLANTIQUE – Lundi 19 avril 2021 - La Société Nationale de l’Acadie prend acte du budget fédéral présenté lundi à Ottawa. 


Les investissements majeurs en vue de la promotion des langues officielles du Canada sont un signe positif pour les communautés acadiennes en situation minoritaire, cependant, la SNA demeure vigilante quant à la distribution de ces fonds.


L’organisme porte-parole du peuple acadien trouve particulièrement intéressante la proposition d’un financement de 121 millions de dollars sur trois ans, afin d’offrir une éducation postsecondaire de qualité dans la langue de la minorité au Canada. Nous demandons que cet argent soit investi en grande majorité dans les institutions postsecondaires à l’extérieur du Québec dont la situation financière est inquiétante.


Le budget de 2021 propose de fournir un financement de 8,7 millions de dollars sur deux ans, à compter de 2021-2022, en vue de la modernisation de la Loi sur les langues officielles.


La présidente de la SNA, Mme Louise Imbeault, se dit optimiste, mais prudente.


«Lors des consultations qui ont mené au dépôt du livre blanc sur les langues officielles de Mme Mélanie Joly, les organismes francophones ont lancé un cri du coeur au gouvernement fédéral. Les communautés francophones en milieu minoritaire et leurs organismes ont besoin de financement adéquat pour assurer leur vitalité. Si le gouvernement canadien souhaite réitérer son engagement auprès des communautés de langues officielles en situation minoritaire et faire des langues officielles une valeur fondamentale du pays, il est important que celles-ci demeurent une priorité, morale et concrète, pour l’ensemble des ministères et agences.»




Financement de la Fête nationale de l’Acadie

La SNA espère que le détail budgétaire comportera une enveloppe pour assurer le maintien du financement des célébrations entourant la Fête nationale de l’Acadie, comme cela a été le cas en 2019 et 2020.


Voilà depuis plus de 20 ans que la SNA demande la pérennisation du financement de cette fête, rappelle la présidente.


«Nous devons faire de ce financement une contribution annuelle. Cette attribution est cruciale à la célébration de l’identité de notre peuple, si importante dans la francophonie canadienne. Nous avons demandé un engagement ferme de la part du ministre de Patrimoine canadien à cet égard afin d’assurer que la Fête nationale de l’Acadie soit désormais une fête célébrée dignement chaque année et partagée avec l’ensemble du pays.»


Immigration francophone


En octobre 2020, la SNA a applaudi l’intention du Gouvernement du Canada de prioriser l’immigration francophone et bilingue en leur accordant des points supplémentaires dans le système Entrée express.


La SNA appuie la vision d’un continuum de l’immigration par le gouvernement fédéral, impliquant nombre de ministères dans le dossier.


Sachant que 80% des immigrants au Canada Atlantique sont des immigrants économiques, cet aspect est d’autant plus important que les cibles d’immigration n’ont pu être atteintes à cause de la situation sanitaire avec seulement 184 000 immigrants et immigrantes accueillis en 2020 au lieu des 341 000 attendus. Le gouvernement a bonifié sa cible pour 2021 en conséquence et tente de se donner les moyens avec ce budget. La situation est d’autant plus préoccupante que 41 000 résidents permanents ont quitté le Canada en 2020; c’est une première diminution depuis 12 ans.


La coordination de ce dossier est donc un point essentiel et la SNA continuera d’y apporter son expertise, fait valoir Mme Imbeault.


«L’immigration francophone est un dossier primordial pour les communautés francophones en milieu minoritaire. Nous sommes heureux que le gouvernement le réalise, mais il est aussi nécessaire de donner les moyens financiers aux communautés accueillantes afin que l’intégration et la rétention de ces immigrants et immigrantes se fassent avec succès.»


Art, culture et médias


Quant au secteur des arts, de la culture et des médias, le gouvernement a maintenu son financement et même bonifié certains investissements afin de faire face aux effets de la pandémie. La communauté acadienne devra être vigilante afin d’avoir accès à ces appuis financiers qui lui permettront d’assurer la diffusion des arts au niveau régional et également de faire découvrir et commercialiser les artistes acadiens sur la scène internationale. 


Enfin, la SNA rappelle que le système national de garderie annoncé par le gouvernement fédéral devra respecter le principe de dualité linguistique.


-30-


La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une société à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale, grâce aux contributions de nombreux partenaires, dont celle de Patrimoine canadien.


POUR TOUTE DEMANDE MÉDIA


Société Nationale de l’Acadie
Anthony Doiron
Coordonnateur des communications et de la recherche
communications@snacadie.org
1(506)295-6301