La nation québécoise et le peuple acadien ont bâti une amitié profonde et tissé des liens privilégiés en terre d’Amérique au fil des siècles. Avec une histoire apparentée et une langue en partage, soit ce français si riche d’expressions, nos gens ont pu communiquer, échanger leurs savoirs et leurs traditions et mener à bien, ensemble, bon nombre de réalisations communes devenues, aujourd’hui, synonymes de progrès et de succès.

UNE ENTENTE

Nous sommes demeurés des alliés de toujours et sommes entrés de plain-pied dans le vingt-et-unième siècle à titre de partenaires. En effet, nous avons ratifié ensemble, en 2001, cette importante Entente de coopération entre le gouvernement du Québec et la Société Nationale de l’Acadie. Renouvelée en 2008 et, plus récemment, en 2018, cette entente témoigne de l’épanouissement perpétuel de nos relations soutenues et complices dans des secteurs clés comme la culture, l’éducation, le développement économique, la jeunesse et l’immigration, entre autres.

Le Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques, établi à Moncton, au Nouveau-Brunswick, depuis 1980, joint sa voix à celle de la Société Nationale de l’Acadie (SNA), qui tire ses origines de la Société Nationale l’Assomption de 1881, pour célébrer le 20e anniversaire de cette entente historique. Pour le gouvernement du Québec et son partenaire, la SNA, le moment est venu de réaffirmer leur volonté commune de poursuivre les objectifs fondamentaux associés à cette entente, au bénéfice des communautés acadiennes et québécoises. Cela signifie de persévérer dans la concertation et la collaboration, d’augmenter les échanges, de favoriser une meilleure connaissance des aspirations et des besoins respectifs, de bien déterminer les intérêts communs, de réaliser conjointement les démarches qui vont améliorer la coopération et, bien sûr, de préserver et de promouvoir l’usage de la belle langue française.

UNE COMMISSION

Nous avons convenu, pour nous donner les moyens de réaliser nos objectifs, de créer une commission dont nous participons activement aux travaux : la Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec. Dotée d’un important mandat de promotion, d’information et de planification, cette commission facilite le dialogue, inspire la réflexion et soutient l’action. Par ses travaux, elle contribue à définir les orientations et les priorités qui alimentent les relations entre l’Acadie et le Québec. Établie sur une base paritaire, elle est coprésidée par la cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques et par la présidence de la Société Nationale de l’Acadie.

Sa composition reflète la présence des partenaires québécois et acadiens sur l’ensemble du territoire atlantique. Pour la partie acadienne : la présidence de la Société Nationale de l’Acadie et son conseiller jeunesse, de même que la présidence de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, de la Société Saint-Thomas-d’Aquin et de la Fédération des francophones de Terre-Neuve-et-Labrador. Pour la partie québécoise : la cheffe de poste et un conseiller du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques, deux représentants du Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, ainsi que la présidence de la Coalition des organisations acadiennes du Québec. Par sa composition, cette commission se veut représentative de la diversité des réalités acadiennes en Atlantique et au Québec. Tous les membres ont voix au chapitre, au bénéfice de la relation entre l’Acadie et le Québec ainsi que des communautés francophones, peu importe où celles-ci se trouvent.

UN FONDS

Le Fonds Acadie-Québec découle de l’Entente et vient soutenir des initiatives qui présentent un intérêt commun, qui concourent au renforcement des échanges entre les sociétés québécoise et acadienne et qui se déroulent au Québec ou en Atlantique. Des priorités établies lors du renouvellement de l’entente, en 2018, mettent l’accent sur la jeunesse et les actions structurantes. Chaque année, par l’entremise du Fonds, la Commission sollicite ou propose des initiatives qui favorisent le rapprochement entre l’Acadie et le Québec. Ainsi, le gouvernement du Québec investit annuellement 50 000 $, dans ce fonds, pour soutenir des initiatives francophones dans une multitude de secteurs.

À titre d’exemples, pour chacune des provinces atlantiques, voici quelques initiatives récentes financées grâce au Fonds Acadie-Québec : appui donné à l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques de l’Université de Moncton, pour la publication de l’État de l’Acadie; soutien au conseil scolaire provincial pour la mise en place d’un réseau d’improvisation, dans les communautés francophones de Terre-Neuve-et-Labrador; appui au conseil scolaire acadien provincial pour le développement du leadership étudiant, dans les écoles francophones, en Nouvelle-Écosse; soutien aux activités de la Fête de l’Acadie, en collaboration avec la Société acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard.

UN PRIX

Créé en 2006, lors des travaux de la Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec, le Prix Acadie-Québec, attribué chaque année depuis, reconnaît l’apport remarquable de personnes et d’organismes à l’établissement et à la consolidation des relations entre les sociétés acadiennes et québécoises.

Parmi les personnes, les groupes et les organismes qui se sont démarqués à cet égard et dont l’implication a été soulignée par ce prix pour le Québec se trouvent Régis Labeaume, ex-président-directeur général de la Fondation de l’entrepreneurship, Marc Laberge, directeur du Festival interculturel du conte du Québec à Montréal, le Festival international de la chanson de Granby, la Ligue de hockey junior majeur du Québec, ainsi que l’Association québécoise de pédagogie collégiale. Du côté atlantique, on remarque Édith Butler, auteure-compositrice-interprète, Paul Aucoin, ancien directeur général du Conseil économique du Nouveau-Brunswick, le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, la Société acadienne de Clare, en Nouvelle-Écosse, de même que le Théâtre populaire d’Acadie.

UN AVENIR

La francophonie, au Canada, est dynamique et elle a un bel avenir devant elle, pour autant que nous continuions à nous y investir toutes et tous. L’Entente de coopération entre le gouvernement du Québec et la Société Nationale de l’Acadie a maintenant vingt ans. La Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec renouvelle sa mission. Elle restera à l’écoute des besoins et des ambitions des communautés francophones de l’Acadie et assurera un appui continu et concret pour la mise sur pied de projets modernes, structurants et porteurs de retombées positives. Le gouvernement du Québec et la Société Nationale de l’Acadie s’engagent à demeurer de fiers partenaires loyaux et actifs.

Longue vie au Québec et à l’Acadie, territoires souches de la francophonie canadienne!

___________________________                
Maud-Andrée Lefebvre

Cheffe de poste

Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques                                      

___________________________

Louise Imbeault
Présidente

Société Nationale de l’Acadie